11/08/2017 15:36
Des migrants qui débarquent en plein jour sur la plage au milieu des touristes ou qui se font transporter en jet-ski : l'Espagne pourrait cette année dépasser la Grèce en nombre d'arrivées par la mer.

>>Vingt-neuf migrants morts et 22 disparus au large du Yémen
>>Libye : 137 migrants secourus au large des côtes

 

Un groupe de migrants après leur sauvetage par le navire Salvamar Atria Salvage au large de la côte du détroit de Gibraltar et leur arrivée au port espagnol d'Algeciras, le 2 juin.
Photo : AFP/VNA/CVN


Le flux migratoire augmente aussi aux deux frontières terrestres de l'Union européenne au Maroc, sur les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, sur la côte.

Mercredi 9 août, des dizaines de migrants ont débarqué au milieu des baigneurs sur la plage andalouse de Zahara de los Atunes, proche de Cadix, dans le Sud de l'Espagne, après avoir franchi le détroit de Gibraltar. Sur une vidéo amateur, on les voit sauter d'un canot pneumatique pour remonter la plage en courant.

Le même jour, une douzaine de migrants ont été déposés par des passeurs en jet-ski dans les eaux territoriales de Ceuta, à une cinquantaine de kilomètres à l'est de Tanger. L'un d'eux, un Guinéen de 28 ans, s'est noyé avant d'atteindre la plage, a indiqué la préfecture de la ville.

D'après un bilan au 6 août de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), 8.183 migrants ont débarqué en Espagne depuis le début de l'année.

C'est plus du triple qu'à la même période de 2016 - quelque 2.500 - et plus que le total d'arrivées sur toute l'année dernière, a déclaré à l'AFP Joel Millman, porte-parole de l'OIM.

 

Des migrants marocains se reposent dans le port de Barbate, en Espagne, après avoir été secourus dans le détroit de Gibraltar par les gardes-côtes espagnols, le 7 juillet.
Photo : AFP/VNA/CVN


Une route plus sûre

Ces chiffres restent loin de ceux de l'Italie - avec plus de 96.400 migrants ont débarqué depuis le début de l'année par la mer - mais l'Espagne est en voie de rattraper la Grèce où 11.713 personnes sont arrivées par la mer sur la même période.

"L'Espagne pourrait dépasser la Grèce cette année. Ce serait un grand changement", a déclaré Joel Millman.

Les migrants, pour beaucoup venus d'Afrique de l'Ouest, semblent vouloir éviter la Libye, livrée aux milices. "Nous supposons que la route qui longe la côte pour remonter vers le Maroc est considérée comme plus sûre", a ajouté le porte-parole.

Mais depuis le début de l'année, 120 migrants sont morts en tentant la traversée vers l'Espagne, contre 128 pour l'ensemble de 2016, selon l'OIM.

Les tactiques des passeurs sont différentes. En Libye, ils embarquent leurs "clients" à 100 ou 150 par embarcation. "Ils semblent délibérément surcharger les bateaux, qui prennent l'eau tout de suite, et les passagers doivent s'efforcer d'obtenir de l'aide au plus vite", explique Joel Millman.

En revanche pour traverser les quelque 18 km du détroit de Gibraltar "la tactique est d'employer de plus petits bateaux dans l'espoir de déjouer la surveillance, et évidemment certains y parviennent".

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï