13/01/2016 17:45
Selon le journal malaisien New Straits Times du 12 janvier, le ministre des Affaires étrangères de ce pays, Anifah Aman, a indiqué que les vols d’essai chinois sur la piste d’atterrissage construite illégalement sur le récif de Chu Thâp (Ferry Cross) avaient créé un environnement défavorable au règlement des différends territoriaux en Mer Orientale (Mer de Chine méridionale).
>>Le Vietnam réaffirme sa souveraineté sur les archipels de Truong Sa et de Hoàng Sa

Le récif de Chu Thâp dans l'archipel Truong Sa. Photo : AFP/VNA/CVN

Le 11 janvier, le ministre Anifah Aman a souligné que ces actes chinois pourraient aggraver les tensions en Mer Orientale et rendre plus difficiles les différends dans cette zone maritime à cause de l’érosion de la confiance entre pays.

Le ministre malaisien a appelé les parties à respecter le droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM) et la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC). Selon lui, il est nécessaire que toutes les parties cherchent à améliorer la compréhension mutuelle et à renforcer la confiance, et qu’elles évitent tout acte susceptible d’aggraver les tensions. Les parties doivent en outre tenir leurs engagements afin d’élaborer le Code de conduite en Mer Orientale (COC). Anifah Aman a également souligné que les efforts devraient être poursuivis au niveau régional, notamment au sein de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), afin d’assurer la paix en Mer Orientale et en Asie du Sud-Est.

Le 2 janvier dernier, la Chine a commencé à effectuer des vols d’essai à destination de l’aéroport construit illégalement sur le récif de Chu Thâp, dans l’archipel de Truong Sa. "Les actes de la Chine ont gravement porté atteinte à la souveraineté du Vietnam sur l'archipel de Truong Sa, sont contraires aux idées communes des hauts responsables des deux pays, ainsi qu'à l'Accord Vietnam-Chine sur les principes directeurs fondamentaux guidant le règlement de la question en Mer Orientale, comme à l'esprit de la Déclaration de 2002 sur la conduite des parties en Mer Orientale", affirme Lê Hai Binh, porte-parole du ministère des Affaires étrangères

Ces agissements ​sapent la paix et la stabilité en Mer Orientale, ​portent atteinte à la confiance politique ​entre parties et influencent négativement les relations de voisinage comme les bons sentiments entre les deux peuples.

"Le Vietnam demande à la Chine de mettre fin immédiatement, de ne pas reproduire ​de tels agissements, de prendre des ​mesures spécifiques et effectives pour contribuer au maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité et de la liberté de navigation maritime et aérienne dans cette zone maritime", a déclaré Lê Hai Binh.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

L’île de Phu Quôc, une destination incontournable L’été est la saison idéale pour découvrir Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), appelée par plusieurs touristes «le paradis de l'Asie» ou encore «l’émeraude de l'Asie».