17/09/2015 15:27
Les vents inhabituellement violents qui ont soufflé le 16 septembre sur une grande partie de la France ont fait trois morts et provoqué plus d'un millier d'interventions des secours.
Arbres déracinés, toitures arrachées, courant électrique coupé, circulation ferroviaire interrompue... les dégâts et perturbations de la vie quotidienne ont été nombreux dans le centre-est du pays, placé sous vigilance orange.

Dans l'après-midi du 16 septembre, des rafales de vent allant jusqu'à 120 kilomètres/heure ont soufflé dans la région lyonnaise.

Infirmiers et gendarmes regardent les dégâts après des vents très violents à Limonest, le 16 septembre qui a couté la vie à un homme tué par la chute d'un arbre. Photo : AFP/VNA/CVN

En début de soirée, les pompiers avaient globalement réalisé 1.223 interventions liées aux intempéries, selon un communiqué du ministre de l'Intérieur, qui "salue" leur mobilisation et leur engagement sur le terrain". Bernard Cazeneuve a par ailleurs exprimé sa "vive émotion" après le décès de trois victimes.

Dans l'Aube, un homme de 92 ans a été trouvé écrasé en milieu d'après-midi dans l'effondrement de sa grange, à Thieffrain. À Laiz (Ain), près de Mâcon, un sexagénaire a été tué par un toit arraché. Un Lyonnais de 25 ans a été écrasé dans sa voiture stationnée sur un parking d'entreprise par la chute d'un gros chêne, à Limonest, près de Lyon.

Par ailleurs, trois personnes ont été blessées par des chutes d'arbres et quelque 250 toitures ont été endommagées par les rafales de vent de 130 kilomètres/heure qui ont traversé l'Aube dans un axe sud-est-nord-ouest.

À Clermont-Ferrand, en plein centre-ville, un arbre déraciné est tombé sur deux passants. L'un est blessé grièvement, l'autre légèrement.

Dix blessés légers étaient aussi recensés dans l'Ain et le Rhône.

En Charente-Maritime, une tornade, la deuxième en moins d'une semaine dans le département, a frappé dans l'après-midi cinq communes au nord-est de Saintes. Aucune victime n'est à déplorer mais une cinquantaine de maisons et bâtiments ont été fortement endommagés.

Après le vent, la pluie

Dans la soirée, les rafales devaient laisser place à de fortes précipitations dans la région, selon Météo France.

En tout 16 départements du centre-est étaient en alerte orages, vents ou pluie-inondation à 22H00: trois nouveaux (Haute-Saône, Savoie et Haute-Savoie) et 13 autres : l'Ain, l'Ardèche, le Cantal, la Côte-d'Or, le Doubs, la Drôme, l'Isère, le Jura, la Loire et le Rhône, la Haute-Loire, le Puy-de-Dôme et la Saône-et-Loire.
L'alerte a été levée pour cinq départements : l'Allier, l'Aube, la Haute-Marne, la Nièvre et l'Yonne.

En soirée, les vents se calmaient progressivement pour laisser place dans la nuit à de très fortes précipitations. En seconde partie de nuit prochaine sont attendus par endroits "80 à 100 millimètres, tombant en moins de 12 heures, avec parfois des intensités horaires de 30 à 40 mm", avertit la préfecture de l'Ain.

"Sur l'Ardèche, les précipitations vont s'intensifier en cours de nuit, les cumuls sur l'ensemble de l'épisode pourront atteindre jusqu'à 300 mm sur les Cévennes", selon Météo France.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

L’île de Phu Quôc, une destination incontournable L’été est la saison idéale pour découvrir Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), appelée par plusieurs touristes «le paradis de l'Asie» ou encore «l’émeraude de l'Asie».