24/12/2015 17:57
Le cabinet du gouvernement thaïlandais a convenu de la création de tribunaux ​anti-corruption pour le jugement de personnes ​du secteur public comme privé.
>>La Cour pénale de Thaïlande ordonne l'arrestation de Thaksin Shinawatra

Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-ocha. Photo : AFP/VNA/CVN

Prenant la parole après la réunion du cabinet gouvernemental le 22 décembre, le porte-parole du Palais du Premier ministre, le général de brigade Sansern Kaewkamnerd, a déclaré que le jugement des politiciens serait ​effectué par la Cour surprême.

La section de jugement des affaires de corruption et de malversation des ​officiels de l'État relevant de la Cour pénale sera ​transformée en Cour centrale anti-corruption. Cette dernière ​sera chargée des affaires de corruption ​à Bangkok et d​ans ses alentours. Des tribunaux provinciaux anti-corruption seront également mis en place pour traiter les ​affaires dans les provinces.

La Cour centrale anti-corruption et les tribunaux provinciaux ​anti-corruption disposeront chacun d'un président et d'un vice-président, et même d'un à trois vice-présidents.

Le projet de loi sur la création des tribunaux anti-corruption sera soumis au gouvernement thaïlandais avant d​'être présent​é ​au Parlement pour adoption.
 
VNA/CVN





 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï