02/03/2017 10:29
Le Japon est un partenaire économique et commercial important du Vietnam. Il est aussi le premier pays du Groupe des sept pays les plus industrialisés (G7) à avoir reconnu officiellement son statut d’économie de marché.
>>Le chef de l'État vietnamien accueille l’empereur et l’impératrice du Japon
>>Des entreprises japonaises cherchent des opportunités d’exportation au Vietnam
>>Vietnam-Japon : partenariat stratégique intégral pour la paix et la prospérité de l’Asie
>>La visite au Vietnam de l’Empereur du Japon est un évènement historique

Le Japon est le premier bailleur d’aides publiques au développement et le 2e investisseur étranger du Vietnam. Il est également le 3e pays en matière touristique et le 4e partenaire. Le Vietnam souhaite que les entreprises japonaises investissent notamment dans les secteurs prioritaires dans le cadre de sa stratégie d’industrialisation, mais aussi dans le développement d’infrastructures de haute qualité, l’énergie, la résilience au changement climatique, l’industrie auxiliaire, le transfert de technologies et la formation des ressources humaines.

L’usine Canon, projet à capital 100% japonais au Vietnam.
Photo : Danh Lam/VNA/CVN

Le Japon, 2e investisseur au Vietnam

Selon une enquête auprès d’entreprises japonaises - pour la plupart des PME - réalisée par l’Asian Nikkei Review, 53% de celles-ci, soit 5% de plus que l’an dernier, ont cité le Vietnam dans leur plan d’investissement. Fin 2016, les Japonais menaient 3.280 projets représentant 42,05 milliards de dollars de capitaux enregistrés et 14,3% de l’investissement direct étranger (IDE) total réalisé au Vietnam. Actuellement, le Japon est le 2e des 116 pays et territoires investissant au Vietnam. Le Japon est un grand partenaire commercial du Vietnam, avec une croissance annuelle de leurs échanges de 13,9% depuis une décennie, et de belles perspectives puisque, de 9,93 milliards de dollars en 2006, ils devraient passer de 30 milliards en 2016 à 60 milliards en 2020.

L’année dernière, le Vietnam a exporté au Japon pour 14,7 milliards de dollars, lequel est son 2e débouché après les États-Unis. Ces résultats sont le fruit des efforts des entreprises des deux pays pour exploiter au mieux l’Accord de partenariat économique Vienam-Japon (VJEPA). Celui-ci prévoit la suppression en 10 ans de près de 95% des lignes tarifaires du Japon, depuis le 1er octobre 2009. Ainsi, ces huit dernières années, des milliers de lignes tarifaires ont été supprimées, notamment sur produits textiles, aquatiques, ordinateurs, électronique et accessoires, chaussures, sandales, produits du bois... 

Priorité à l’agriculture et à l’industrie auxiliaire

Plus de 60% des entreprises japonaises au Vietnam projettent de développer leurs affaires et considèrent le pays comme un site propre à la réalisation d’important investissement, souligne le chef du Bureau de représentation de l’Organisation japonaise du commerce extérieur (Jetro) au Vietnam, Atsusuke Kawada. Il précise que ces données résultent du dernier sondage sur la situation des affaires et de la production des entreprises japonaises en Asie et en Océanie en 2016. L’étude de la Jetro révèle que le taux d’entreprises japonaises ayant rentabilisé leurs investissements au Vietnam est de plus de 60%, et que plus de 88% estiment que la première raison de développer leurs affaires est la croissance de leur chiffre d’affaires.

Le projet de développement de tomates de grande qualité de la société Nikko Foods est en cours de déploiement dans la province de Lâm Dông.
Photo : VGP/CVN

Dans le futur, les entreprises japonaises devraient investir dans le secteur des services, notamment du commerce, dans le Sud du Vietnam. Selon une étude de marché, la consommation dans ce secteur est en pleine progression, outre qu’en termes de faisabilité, le coût salarial et du foncier est toujours raisonnable.

«Nous sommes prêts à transférer des technologies dans la culture, l’élevage et la transformation agricoles et aquacoles à nos partenaires vietnamiens, ainsi qu’à commercialiser leur production au Japon», ont déclaré les représentants de 14 entreprises japonaises durant le forum d’entreprises agricoles Vietnam-Japon, organisé récemment au Vietnam par la Jetro. Ces investisseurs peuvent bénéficier des expériences de plusieurs investisseurs japonais qui se sont lancés dans l’agriculture au Vietnam. La société japonaise Kato coopère avec la province centrale de Binh Dinh dans un projet de pêche au thon jusqu’en 2020, lequel représente un investissement de 770.000 dollars. Le projet de la société japonaise Shudensha, qui porte sur l’amélioration de la qualité des ressources en eau destinées à l’aquaculture pour un coût de 820.000 dollars, lancé en 2015, se poursuit jusqu’en 2020. La société OTA Kaki coopère avec la province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre) dans la réalisation d’un projet de culture et de développement d’une horticulture de hautes technologies. Représentant un investissement de 820.000 dollars, le projet de développement de tomates de grande qualité de la société Nikko Foods est en cours de déploiement dans la province de Lâm Dông.

Le succès de la visite du Premier ministre japonais Shinzo Abe en janvier dernier au Vietnam a contribué significativement à l’approfondissement des relations bilatérales. Sur invitation du président de la République, Trân Dai Quang, et de son épouse, l’empereur du Japon, Akihito, et son épouse Michiko effectuent pour la première fois une visite d’État au Vietnam du 28 février au 5 mars. Cette visite donnera un nouvel élan à la promotion de relations étroites entre les deux pays. L’objectif ambitieux de faire du Japon le premier investisseur étranger au Vietnam est réaliste.

Thê Linh/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Chuông, le village qui préserve la quintessence du nón

Vietnam et République de Corée coopèrent dans le tourisme industriel La République de Corée a présenté, mardi 19 septembre à Hanoï, son programme visant à promouvoir le tourisme industriel et a invité le Vietnam à faire évoluer sa politique dans ce sens.