08/09/2015 15:17
Le gouvernement philippin et des groupes d’acteurs environnementalistes de ce pays ont avancé un bon nombre de mesures pour réduire au maximum les effets d’une anomalie de température connue sous le nom d’El Nino, qui pourrait survenir vers la fin de cette année aux Philippines et dans plusieurs pays d’Asie-Pacifique.
>>Moins d'ouragans que d'habitude en 2015 dans l'Atlantique
>>Climat : records de température, pluies et inondations pour 2014

D’après l’agence météo des Philippines, le phénomène d'El Nino qui toucherait du 4e trimestre 2015 au 1er trimestre 2016, serait plus fort.
Photo : AFP/VNA/CVN


Le Département de l'agriculture philippin prend des mesures pour réduire les effets du phénomène El Nino depuis 2014. Outre des campagnes de pluies artificielles, ce département a mis en œuvre un programme de gestion de l’eau et de soutien de la production agricole afin d'aider les agriculteurs à faire face à la sécheresse.

Selon les prévisions de l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA), il y a une forte probabilité de voir dans quelques mois un El Nino d’une ampleur jamais vue jusqu'ici. D’après l’agence météo des Philippines, le phénomène d'El Nino qui toucherait du 4e trimestre 2015 au 1er trimestre 2016, serait plus fort.

L’alliance mondiale des récupérateurs de déchets (EcoWaste Coalition), un établissement de supervision environnementale des Philippines, a appelé les gens à utiliser de façon économe l’électricité et l’eau. Ces dernières sont les deux ressources naturelles les plus influencées lorsqu’El Nino perdure avec une sécheresse prolongée. Il faut donc prendre des mesures particulières et efficaces pour économiser l’électricité et l’eau, a insisté un officiel de l’EcoWaste Coalition.

Le président du Comité de prévention et de lutte contre le changement climatique du Sénat philippin, le sénateur Loren Legarda, a déclaré que lors du phénomène El Nino, la plus grande inquiétude portait sur la sécurité alimentaire, car la prolongation de la sécheresse entraîne une chute du rendement des cultures et de la pêche.

La phase d’El Nino en 1997 a eu des incidences drastiques sur 74.000 ha de terres agricoles de 18 provinces philippines, Mindanao ayant été la plus touchée. Plus de 70 personnes sont décédées, et près de 500.000 foyers d’agriculteurs sont tombés dans une situation critique due à la grave sécheresse.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Huê, la splendide cité royale du Vietnam Huê (province centrale de Thua Thiên-Huê) est considérée comme le cœur du patrimoine culturel national. Alanguie au bord de la rivière Huong (rivière des Parfums), la ville est une belle indolente à l’histoire ancienne.