11/05/2015 16:50
Les accords de libre-échange (ALE) entre le Vietnam et ses grands partenaires suscitent l’attention de nombreux investisseurs taïwanais.

>>Taïwan (Chine) a investi 28,5 milliards de dollars au Vietnam
>>Investissement : Vietnam, destination la plus attrayante d’Asie du Sud-Est

Selon M. Berton B. C. Chiu, du département du Commerce extérieur du ministère taïwanais de l’Économie, le Vietnam va bénéficier d’un flux d’IDE de Taïwan dans un proche avenir, car les entreprises de ce territoire ont de nombreux avantages à s’implanter au Vietnam en sa qualité de partie à de nombreux ALE bilatéraux et multilatéraux.

Le Vietnam pourrait bien devenir un site de production majeur pour les entreprises taïwanaises qui envisagent de convenir d’un partenariat avec le Vietnam pour mieux profiter de l’intégration à l’économie régionale de ce dernier, ainsi que pour renforcer l’efficacité des chaînes de valeur, a déclaré M. Chiu.
 

De nombreuses entreprises taïwanaises s’intéressent au marché vietnamien, notamment dans le textile. Photo : Trân Viêt/VNA/CVN


«De nombreuses entreprises taïwanaises s’intéressent au marché vietnamien, notamment dans l’agriculture, le textile, les technologies de l’information, la fabrication de voitures et de motos», a-t-il précisé.

M. Jack Lin, représentant de I-Mei Foods Co., Ltd. a indiqué que «l’économie du Vietnam se redresse fortement, ce qui nous donne de grandes occasions d’y développer nos activités, et nous pourrions bien investir davantage dans ce pays».

D’après Mme Sara Huang, du célèbre fabricant de céramique Franz Collection Inc., «notre compagnie recherche plus de distributeurs au Vietnam pour présenter nos produits de céramique de luxe afin de tirer parti des possibilités de diminution considérable des taxes d'import grâces aux ALE».

«Les besoins au Vietnam en produits céramiques de Franz Collection Inc. augmentent progressivement. Avec l’établissement d’un bon réseau de partenaires au Vietnam, Franz Collection Inc pourrait envisager d’investir lors d’une étape ultérieur», a-t-elle déclaré.

Dans le secteur du textile, M. Chiu a souligné qu’avec les ALE, notamment le prochain accord de partenariat transpacifique (TPP), le Vietnam bénéficiera de tarifs préférentiels alors que l'industrie du textile de Taïwan est confrontée aux pressions de l'intégration économique régionale. De nombreuses entreprises taïwanaises veulent investir au Vietnam pour fabriquer des produits de haute qualité dans le secteur de l'habillement au Vietnam, ce qui permettra de doper leurs exportations dans l'ASEAN, en Chine, au Japon, en République de Corée et en Europe.

M. Chiu a également souligné que le secteur des pièces automobiles et de motos au Vietnam était très attrayant. Depuis l’adhésion du Vietnam à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), le gouvernement vietnamien appliqué des politiques de préférences tarifaires pour ces pièces qui sont plus élevées que celles pour les voitures et motos CBU. Par conséquent, le niveau d'imposition des pièces de rechange a baissé. Par ailleurs, dans le cadre du programme CEPT (Tarif préférentiel effectif commun) de l'ASEAN en vigueur depuis le du 1er janvier 2014, le Vietnam a commencé de réduire ses taxes d'importation des voitures et motos de 50 % ou leur suppression selon le cas, d’ici à 2018.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.