16/03/2017 08:47
Près de 70% des Français se disent "attachés" aux services publics de proximité et autant sont opposés à leur transfert vers le secteur privé, ou seulement d'une part minoritaire, selon un sondage Ifop réalisé pour la Mutuelle Nationale Territoriale (MNT) - SMACL Assurances, publié mercredi 15 mars.
>>Pour les Français, l'État doit agir face aux "déserts médicaux"
>>Quelque 1.700 tentatives d'intrusion dans le tunnel sous la Manche, un policier blessé

Le bureau de poste, le 23 janvier 2011 à Morosaglia en Corse après d'abondantes chutes de neige. Photo : AFP/VNA/CVN

Selon l'enquête réalisée en ligne du 13 au 22 février, 69% des Français sont "attachés" aux services publics de proximité et 73% identifient "bien" ceux auxquels ils ont accès. 58% les utilisent régulièrement.

Parallèlement, 73% estiment qu'ils sont "au service des citoyens", 67% "de qualité", 62% "efficaces" et "en adéquation avec les besoins des citoyens", 51% "bien gérés" et 43% "innovants".

Les Français sont très attachés (92%) aux services de propreté comme à ceux de la sécurité (88%) --police municipale, pompiers --, aux actions en faveur de l'environnement (86%), aux établissements scolaires (84%), aux services pour les personnes âgées et dépendantes (82%), à ceux concernant la culture et les loisirs (80%).

Ils sont 75% à se dire attachés aux services pour la petite enfance (PMI, crèches municipales...) et 74% à l'aide au développement économique et la formation.

Les personnes interrogées jugent tous ces services "utiles" à plus de 85%, et à 95% pour la sécurité, les établissements scolaires et la propreté.

Interrogés sur l'hypothèse d'un transfert de la gestion des services publics de proximité des collectivités locales vers le secteur privé, 46% y sont totalement opposés ou seulement s'il s'agit d'une part minoritaire (24%), 70% pour un transfert "minoritaire ou nul". 21% sont en revanche favorables au transfert d'une part majoritaire des services publics de proximité vers le privé et 9% à leur privatisation intégrale.

Si 84% des sondés souhaitent le maintien (34%) ou l'augmentation des services publics de proximité (50%), en revanche 57% ne sont pas prêts à payer davantage d'impôts locaux pour leur développement.

Pour Philippe Laurent, président du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), "ce sondage montre que plus des deux tiers des personnes interrogées expriment leur attachement au service public de proximité" et "confirme clairement le choix des Français de faire assurer les fonctions collectives de la société et la mutualisation des risques de la vie par le service public, garant de l'équité et de l'accessibilité pour tous".

L'enquête a été réalisée par questionnaire auto-administré auprès de 4.047 personnes réparties dans huit grandes régions, selon la méthode des quotas.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Chuông, le village qui préserve la quintessence du nón

Côn Dao dans le top 4 des paradis d’Asie du Sud-Est en devenir Le journal South China Morning Post (SCMP) vient de publier un article louant la beauté de quatre destinations considérées comme des bijoux peu connus en Asie du Sud-Est. Des endroits qui ont conservé leur tranquillité et leur beauté, ce qui est extrêmement rare dans les destinations touristiques populaires.