12/12/2015 17:11
Les États-Unis ont "exhorté" le 11 décembre leurs ressortissants à "éviter" de se rendre au Liban, invoquant des "inquiétudes en matière de sécurité et de sûreté" et citant le double attentat suicide du 12 novembre à Beyrouth revendiqué par le groupe État islamique. Dans un communiqué, le département d'État américain a également mis en garde les Américains vivant et travaillant au Liban devant les "risques" qu'ils encourent en restant dans ce pays fragile politiquement et voisin de la Syrie ravagée par la guerre. "Des éruptions soudaines de violence peuvent survenir à tout moment au Liban et des affrontements armés ont eu lieu dans certaines villes", estime la diplomatie américaine dans son communiqué, une de ces notices que le ministère adresse régulièrement à ses ressortissants sur tous les pays de la planète. Le 12 novembre, des attentats suicide avaient tué 44 personnes dans un quartier sud de Beyrouth. L'attaque, qui a été revendiquée par l'organisation État islamique, est la plus meurtrière commise par l'EI au Liban et l'une des plus sanglantes depuis la fin de la guerre civile (1975-1990). Le Liban est privé de chef d'État depuis plus d'un an, son Parlement, divisé, ne parvenant pas à s'entendre sur le choix d'une personnalité.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.