28/01/2016 15:29
De nombreux hôpitaux publics de Hô Chi Minh-Ville ont ouvert récemment des consultations médicales sur rendez-vous, réservées à des personnes souhaitant des soins sanitaires privilégiés. On appelle ce type de services les “consultations médicales VIP”, de par leur qualité et... leur prix, bien sûr élevé.
>>Inauguration de deux nouveaux établissements médicaux à Hanoi
>>Les hôpitaux satellites dans le Sud profitent à tous

Dans l’hôpital Cho Rây. Photo : Hoàng Hai/VNA/CVN

Il y a quelques mois, l’hôpital Cho Rây a agrandi son service d’examens médicaux en créant de nouvelles salles de consultation destinées aux gens aisés. Les patients qui choisissent ce service doivent payer 500.000 dôngs, soit 10 fois plus qu’une consultation médicale prise en charge par l’assurance-maladie maladie, pour accéder à une salle d’attente climatisée que ce soit avant, pendant ou après la consultation ou les divers examens. Les médecins sont toujours disponibles sur place pour répondre aux besoins de ces patients qui reçoivent des soins spécifiques en primeur.

Pour sa part, l'Hôpital de dermatologie de Hô Chi Minh-Ville propose trois types d’examen. Un examen médical normal, qui ne coûte que 17.000 dôngs par personne. Le patient est distribué un ticket pour attendre son tour. S’il achète un programme complet de soins, dont le prix est de 50.000 dôngs, le personnel de l’hôpital l’emmène immédiatement dans une salle d’examen et il bénéficie d’une priorité pour les tests de dépistage. Lorsqu’il paie 150.000 dôngs pour une visite médicale, outre les conditions d’examen prioritaires, “ces patients VIP” bénéficient de différentes priorités lors des procédures, et le personnel est en pleine disponibilité pour leur donner tous les médicaments nécessaires. Enfin, le patient peut choisir le praticien qu’il souhaite.

“Nous devons faire la queue dans des conditions difficiles et nous devons faire des aller-et-venues, alors que les +patients VIP+ sont pris en charge soigneusement dans des salons climatisés”, déplore avec jalousie un patient. Si les patients de classe secondaire veulent passer une radio ou une IRM, ils doivent attendre jusque dans l’après-midi, voire jusqu’au lendemain. En revanche, pour un VIP, tout a lieu en quelques minutes.

En cas de surcharge,
pensez à la visite médicale VIP


Nguyên Thi Thanh Loan, domiciliée dans l’arrondissement de Binh Chanh, s’est dite très satisfaite de pouvoir accéder à un tel service de consultation médicale après avoir parcouru une dizaine de kilomètres pour arriver à l’hôpital de Pédiatrie No1.

Salle d’attente dans l’hôpital de Pédiatrie No1 à Hô Chi Minh-Ville.
Photo :  Duong Ngoc/VNA/CVN

Elle a précisé qu’il était 17 heures, mais que le personnel médical était toujours en service. Après cinq minutes pour obtenir des renseignements personnels, son fils a été hospitalisé. Le prix d’une telle visite médicale était de 300.000 dôngs.

«Les chambres sont spacieuses, propres et calmes, et les noms des patients apparaissent sur les lits. Tout a été très vite et en moins d’une demi-heure, le test de mon fils était achevé», s’est enthousiasmée Mme Loan.

Selon le docteur Pham Thanh Viêt, chef du Département du plan général de l’hôpital de Cho Rây, les visites médicales pour patients privilégiés ont pour but de répondre aux besoins des clients. En effet, certains patients préfèrent consulter des médecins renommés ou expérimentés. Sur ce constat, l’hôpital Cho Rây a créé des salles de consultation médicale de qualité dont les chefs ou chefs adjoints sont des personnes très compétentes.

Selon le Service municipal de la Santé, à ce jour, la ville compte plus de 2.000 tables de consultation médicale dans les hôpitaux publics, dont 5% sont classés dans la catégorie «à la carte».

La visite médicale VIP peut-elle garantir une égalité face aux patients pauvres, ou aux patients assurés ? Les médecins de ce service utilisent-ils leurs heures légales et des biens publics, et leurs compétences intellectuelles, au service de patients qui ont de l’argent ou non ?

Au niveau national, le ministère de la Santé élabore actuellement des circulaires sur l’organisation et les activités de visite médicale à la demande, ainsi qu’un tarif pour les hôpitaux publics.
 
Truong Giang/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Circuit : «I Love Huê», entre tourisme expérientiel et responsabilité sociale Animée par son grand amour pour Huê et son désir de faire connaître l’ancienne capitale impériale au plus grand nombre, Nguyên Huong Liên, originaire de la province de Quang Tri (Centre), a inauguré en 2014 le tour «I Love Huê». Le but est d’associer le tourisme expérientiel et les activités en faveur de la communauté.