18/05/2017 09:29
Le nouveau Centre de contrôle des images et de la sécurité implanté dans le 12e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville a mis en place 518 caméras de surveillance chez les «points chauds». Considérée comme l’«œil électronique», cette vidéosurveillance contribue à régler les problèmes de circulation et à assurer la sécurité des habitants.
>>Des caméras de surveillance pour sécuriser les milieux de vie
>>Hanoi : conducteurs sous vidéosurveillance
>>Hanoi va installer des caméras pour sanctionner les infractions au Code de la route

Cérémonie d'inauguration du Centre de vidéosurveillance dans le 12e arrondissement, à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : baocongan/CVN

Selon Lê Truong Hai Hiêu, président du Comité populaire du 12e arrondissement, ce dernier recense 135.251 foyers avec plus de 550.000 résidents, parmi lesquels 60% sont originaires d’autres provinces. Cela provoque des complications sur tous les aspects de la vie quotidienne, notablement concernant l’ordre social et la sécurité routière.

Ainsi, ce réseau de vidéosurveillance permet de contrôler les conditions de respect de la sécurité, de la sûreté sur la voie publique, et de renforcer la lutte contre les actes de délinquance.

Toutes les images obtenues des caméras seront transmises en temps réels au Centre de vidéosurveillance de l’arrondissement. Grâce à cela, les autorités peuvent traiter rapidement et à temps les incidents et autres situations délicates.

Remettre en ordre la sécurité sociale

Plus de 500 caméras ont été installées chez les "points chauds" pour régler les problèmes de circulation et assurer la sécurité sociale du 12e arrondissement.
Photo : CTV/CVN

«Au début de l’année 2016, le 12e arrondissement a créé un centre de commandement et de coordination et établi un réseau d’émetteur-récepteur radio mobile afin de maintenir le contact avec les autorités déployées dans les rues. Actuellement, avec le nouveau Centre de contrôle par vidéosurveillance, la police de la circulation locale aura plus de dispositifs mis en place pour assurer mieux la sécurité routière et sociale de l’arrondissement», a indiqué M. Hiêu.

Le système de caméras permet de traiter les cas de violation du Code de la route, du stationnement non-autorisé des véhicules à l’empiétement des trottoirs... Prochainement, les caméras de l’arrondissement seront connectées avec celles du Service municipal des communications et des transports afin de faciliter la gestion de la circulation en ville.

En 2016, d’après le chef de la police du 12e arrondissement, le colonel Doàn Van Phuc, 39 affaires pénales ont traitées grâce aux preuves tirées des images de la vidéosurveillance. Les agressions pour vol de biens, les pickpockets ainsi que les cambriolages ont été témoin d’une diminution notable.

Aujourd’hui, l’arrondissement compte 518 caméras qui sont reliées à 12 écrans dont 11 sont placés dans les quartiers et le reste au Comité populaire de l’arrondissement. Toutes les caméras sont programmées et contrôlées à distance. Ce système de vidéosurveillance dispose également d’un algorithme d'intelligence artificielle capable de détecter les phénomènes de foule et les regroupements conflictuels. Dans les temps à venir, plus de 2.000 caméras seront installées au total dans l’arrondissement afin d’intensifier l’ordre social et la sécurité routière.
 
Thu Hà Ngô/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Circuit : «I Love Huê», entre tourisme expérientiel et responsabilité sociale Animée par son grand amour pour Huê et son désir de faire connaître l’ancienne capitale impériale au plus grand nombre, Nguyên Huong Liên, originaire de la province de Quang Tri (Centre), a inauguré en 2014 le tour «I Love Huê». Le but est d’associer le tourisme expérientiel et les activités en faveur de la communauté.