01/05/2015 17:32
Les pays membres de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) ont besoin d’un environnement favorable à leur développement, pour l’efficacité des activités de la Communauté de l’ASEAN, et l’essor continu de l’économie régionale.

 

Le Premier ministre de Singapour, Lee Hsien Loong. Photo: AFP/VNA/CVN

Et parmi les préoccupations de l’ASEAN, c'est la question de la Mer Orientale qui retient en tout premier lieu l’attention de la région. Il s'agit des propos du Premier ministre de Singapour, Lee Hsien Loong, prononcé lors de la clôture du Sommet de l’ASEAN, le 27 avril à Langkawi (Malaisie).

Si les discussions du Sommet de l’ASEAN tournaient autour du processus de ratification du Plan général de la Communauté de l’ASEAN et de la Vision de la région pour l'après 2015, le Premier ministre Lee Hsien Loong a indiqué que les deux problèmes majeurs auxquels les dirigeants devaient s’intéresser sont les différends territoriaux en Mer Orientale et les risques de terrorisme.

C’est la première fois que le dirigeant singapourien aborde les récents évènements en Mer Orientale. Il a appelé les parties concernées à respecter le droit international, dont la convention des Nations-Unies sur le droit de la mer, dans toutes les activités en Mer Orientale, tout comme la liberté et la sécurité de la navigation maritime et aérienne. En cette conjoncture, l’ASEAN a un rôle d’intermédiaire privilégié dans la crise régionale, selon le Premier ministre singapourien.

Lee Hsien Loong a ajouté que les dirigeants de l’ASEAN doivent coopérer avec la Chine pour approuver le Code de conduite en Mer Orientale (COC) afin de suspendre et de gérer les évènements survenus dans cette région. Actuellement, les parties concernées s'activent à élaborer le COC, a indiqué le chef du gouvernement singapourien. «Le coordinateur de Thaïlande chargé des relations entre l’ASEAN et la Chine a réactualisé le processus de négociation du COC qui a fait des progrès. Toutefois, la nature et le contexte de ces négociations font qu'elles exigeront beaucoup de temps », a-t-il indiqué.

S'agissant du terrorisme et des menaces du groupe «État islamique » (EI), Lee Hsien Loong a souligné que les membres de l’ASEAN doivent renforcer leur coopération dans l’échange d'informations et de renseignements. Mais les mesures de sécurité actuelles ne sont pas suffisantes. «D’une part, nous réglons les problèmes de sécurité puis, d’autre part, nous réglerons les problèmes de conscience et de société pour aider les gens ayant commis des fautes à se réintégrer socialement. Les pays de l’ASEAN doivent coopérer plus étroitement dans ces problèmes », a déclaré Lee Hsien Loong.

Les dirigeants de l’ASEAN se réuniront en novembre pour approuver le Plan général de la Communauté de l’ASEAN. La Communauté de l’ASEAN s'efforce d'accélérer son intégration dans les trois secteurs que sont l'économie, la sécurité et la politique, et les questions socioculturelles.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

L’île de Phu Quôc, une destination incontournable L’été est la saison idéale pour découvrir Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), appelée par plusieurs touristes «le paradis de l'Asie» ou encore «l’émeraude de l'Asie».