15/12/2015 15:40
Le roman "Biên bản chiến tranh 1-2-3-4.75" (Procès verbal de guerre 1-2-3-4.75) du journaliste et écrivain Trân Mai Hanh s’est vu décerner le Prix littéraire de l’ASEAN 2015.

>>Une Vietnamienne remporte le prix suédois Cikada
>>Le premier poète vietnamien reçoit le prix littéraire suédois Cikada
 

Le journaliste et écrivain Trân Mai Hanh lors de la cérémonie de remise des prix littéraires de l'ASEAN, le 14 décembre à Bangkok, en Thaïlande.
Photo : VNA/CVN

Le prix a été remis par la princesse thaïlandaise Sirivannavari Nariratana, lors d’une cérémonie organisée le 14 décembre à Bangkok, en Thaïlande.

Ce roman historique de 600 pages décrit les derniers jours de la guerre du Vietnam, en 1975. Il retrace l’agonie du régime de Saigon au cours des quatre derniers mois de combats, qui étaient aussi les quatre premiers de cette année-là, d’où son titre Procès verbal de guerre 1-2-3-4.75.

Publié pour la première fois en 2014 par les Éditions Politique nationale - Vérité, le roman comporte 19 chapitres. Dans sa réédition en 2015, Trân Mai Hanh a ajouté 21 documents trouvés après le 30 avril 1975. Grâce à ce roman, Trân Mai Hanh a été primé en 2014 par l’Association des écrivains vietnamiens.

Le roman "Procès verbal de guerre 1-2-3-4.75" de Trân Mai Hanh a été publié pour la première fois en 2014 et réédité en 2015.
Photo : VNA/CVN

Au début de 1975, Trân Mai Hanh, qui était à cette époque correspondant de guerre de l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) sur les fronts du Sud, a suivi les troupes vietnamiennes dans leur avancée victorieuse de Huê à Saigon, ce qui lui a valu d’être présent au Palais de l’indépendance, le 30 avril, pour assister à la chute du régime de Saigon. C’est de là que lui est venue cette envie d’écrire un roman.

Trân Mai Hanh a aussi collecté un grand nombre de documents ultraconfidentiels émanant de la partie adverse. Les notes et documents étaient donc là, le premier manuscrit aussi, mais le livre n’est pourtant sorti que quarante ans plus tard. Un laps de temps indispensable, selon l’auteur, pour prendre le recul nécessaire et adopter le regard objectif d’un témoin.

Trân Mai Hanh (droite) dans une forêt à Tây Ninh (Sud), le 29 avril 1975.
Photo : Internet

Depuis 1979, le Prix littéraire de l'ASEAN est annuellement remis par le Royaume de Thaïlande à une personne sélectionnée par chacun des pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN). Le but : soutenir le développement des lettres et intensifier la compréhension entre les peuples d'Asie du Sud-Est.

Avant Trân Mai Hanh, 18 écrivains vietnamiens ont reçu ce prix depuis 1996 : Tô Huu (1996), Ma Van Khang (1998), Huu Thinh (1999), Nguyên Khai (2000), Nguyên Duc Mâu (2001), Nguyên Kiên (2002), Bang Viêt (2003), Dô Chu (2004), Inrasana (2005), Lê Van Thao (2006), Trân Van Tuân (2007), Nguyên Ngoc Tu (2008), Cao Duy Son (2009), Nguyên Nhât Anh (2010), Nguyên Chi Trung (2011), Trung Trung Dinh (2012), Thai Ba Loi (2013) et Thanh Thao (2014).
 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

L’île de Phu Quôc, une destination incontournable L’été est la saison idéale pour découvrir Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), appelée par plusieurs touristes «le paradis de l'Asie» ou encore «l’émeraude de l'Asie».