08/02/2017 17:27
Des estampes populaires de Dông Hô et des lanternes de Hôi An sont les deux produits vietnamiens présentés à la Fête de l'Asie destinée à marquer le Nouvel An lunaire, qui vient d’avoir lieu le 4 février au Musée d'histoire naturelle des États-Unis à New York (American Museum of Natural History).
>>Bientôt la fête des roses de la Bulgarie à Hanoï
>>Quang Ninh : ouverture de la fête du printemps de Yên Tu 2017

Des estampes populaires de Dông Hô présentées lors de la fête de l'Asie aux États-Unis. Photo : VNA/CVN

Le trait le plus particulier de cette fête réside dans les stands d’exposition et de représentation des arts de couleurs orientales. Outre les estampes de Dông Hô et les lanternes de Hôi An, les arts de calligraphie de la Mongolie, les cartes postales à la japonaise, les dessins et l’écriture sur papier de soie de la République de Corée, ont suscité un grand intérêt du public.

Cette année, toutes les activités de la fête tournent autour du thème du coq, car c’est l’année du coq selon le calendrier lunaire. Les visiteurs, notamment les enfants, ont eu l’occasion de se renseigner sur les caractéristiques typiques de cet animal.

Il s'agit de la de la 6e année consécutive que l'Institut de la culture et de l'éducation du Vietnam, dont le siège est à New York, participait à cet événement

Adina Williams, responsable de la section des relations publiques du Musée d'histoire naturelle des États-Unis : «À travers les activités de cette fête, nous voulons promouvoir les traits culturels et artistiques orientaux».

C'est aussi la 6e fois que ce musée organise cette fête qui donne lieu à des échanges et des études sur les mœurs et les coutumes des pays utilisant le calendrier lunaire. Selon les prévisions, environ 3.000 visiteurs sont venus à cette fête.

Outre le Vietnam, la fête a vu la participation de la Chine, de la Mongolie et de la République de Corée.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Chuông, le village qui préserve la quintessence du nón

Cát Bà, un sanctuaire des espèces menacées d'extinction Cat Bà est un archipel couvert de forêts, on y trouve même un parc national où vivent de nombreuses espèces sauvages. En prenant le kayak dans les eaux cristallines de Lan Ha, une petite baie située au nord-est de l'archipel, à 30 kilomètres de la ville portuaire de Hai Phong, on a la chance de voir le langur de Cat Bà (Trachypithecus poliocephalus poliocephalus).