25/05/2017 17:15
Les autorités vietnamiennes ont fustigé des informations inexactes publiées dernièrement en Espagne sur la pisciculture du poisson tra (Pangasius hypophthalmus) au Vietnam, mercredi 24 mai à l’ambassade du Vietnam en Espagne.
>>Plus de 100 milliards de dôngs pour contrôler les épidémies
>>Des mesures pour élever la compétitivité des pangasius et des crevettes
>>Hausse des exportations de produits agricoles, sylvicoles et aquacoles

Le vice-ministre du Commerce, Cao Quôc Hung (debout), s’exprime lors de la conférence de presse, le 24 mai à l’ambassade du Vietnam en Espagne.
Photo : Ngu Binh/VNA/CVN

Des reportages télévisés et articles publiés n’ont pas reflété complètement et n’ont pas informé exactement la situation de l’élevage, de la production et du commerce du tra. Cela a eu une certaine incidence sur la confiance des consommateurs espagnols et le prestige des fournisseurs de tra vietnamien, a indiqué le vice-ministre vietnamien du Commerce, Cao Quôc Hung.

Des entreprises qui souhaitent exporter leurs produits vers l’UE sont tenues à passer par beaucoup de phases de contrôle effectuées par l’UE. Par exemple, chaque lot de marchandises est contrôlé par les centres agréés par l’UE, et l’UE vérifie et révise tous les ans la liste des entreprises exportatrices sur le marché de l’UE, a-t-il précisé.

Le tra vietnamien est actuellement exporté pour une valeur totale d’environ 1,66 milliard de dollars vers plus de 160 pays et territoires où ce poisson à chair blanc est très prisé des consommateurs. Au Vietnam, la pangasiculture est devenue un des moyens aidant les paysans à sortir de la pauvreté et contribuant à l’atténuation des effets négatifs de la globalisation, a-t-il fait savoir.

En janvier 2017, la télévision espagnole Cuatro a braqué son "projecteur" sur la pisciculture du pangasius au Vietnam, dans ce qui se présente comme un travail journalistique ayant vocation à mieux informer les téléspectateurs.

Il est donc paradoxal de constater que la description qui est faite de cette filière est le plus souvent fausse et négative, truffée d’insinuations ambiguës, à l’instar de cette précision récurrente sur la turbidité de l’eau du Mékong qui charrie des alluvions nourricières.

Le reportage en question a conduit le groupe Carrefour à déclarer cesser de vendre de poissons tra dans ses rayons frais en Espagne, en Belgique et en France, des marchés importants du Vietnam en Europe.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Le Vietnam promeut le tourisme en Australie Un programme a eu lieu le 17 août à Sydney pour présenter la beauté du Vietnam, de sa terre, de son peuple et de sa culture aux Australiens. L'événement a attiré plus de 80 entreprises opérant dans les domaines du tourisme, de l'hôtellerie et de l'aviation des deux pays.