01/09/2015 00:23
Le vice-Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, président du Conseil consultatif central pour l’amnistie, a félicité le 31 août tous les prisonniers qui ont été graciés en 2015 et demandé aux localités de leur venir en aide.
>>Plus de 18.000 prisonniers amnistiables au Vietnam en 2015

À l’occasion du 70e anniversaire de la Révolution d’Août et de la Fête nationale du 2 septembre, le Parti et l’État ont décidé d’amnistier les prisonniers qui ont eu une bonne conduite pour leur rééducation, a déclaré le dirigeant à une cérémonie publiant la décision d’amnistie présidentielle à la prison de Thanh Xuân, à Hanoi.

Plus de 18.298 prisonniers au total, dont 285 à la prison de Thanh Xuân, et 14 étrangers, ont bénéficié de la grâce présidentielle en 2015.

Le vice-Premier ministre Nguyên Xuân Phuc remet des certificats d’amnistie à des prisonniers qui se sont bien comportés pendant leur peine, le 31 août à Hanoi.  Photo : Pham Kiên/VNA/CVN

Cette amnistie traduit la politique de clémence du Parti et de l’État et traduit la tradition humaniste de nation vietnamienne envers les condamnés, les encourageant à se repentir et à s’exercer pour redevenir des personnes utiles à la société, a-t-il souligné.

Elle a été effectuée de manière consciencieuse, ouverte, transparente, démocratique, et applaudie par les habitants du pays et la communauté internationale, a fait savoir le vice-Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

Le dirigeant a souligné que le Parti, l’État souhaitent que les graciés effacent leur complexe d’infériorité, se réinsèrent de leur propre initiative dans la communauté, se concilient l’aide de leur famille, de la communauté, des collectivités, des administrations du secteur de la police pour continuer de contribuer aux mouvements locaux, redeviennent des citoyens exemplaires.

Les prisonniers qui n’ont pas encore été amnistiés cette année devraient redoubler leurs efforts, observer scrupuleusement le règlement intérieur de leur prison, activement étudier, travailler et se rééduquer pour pouvoir tôt bénéficier de la clémence du Parti et de l’État, a-t-il indiqué.

Outre l’amnistie, chaque année, une remise des peines carcérales est aussi prévue en faveur des prisonniers qui se sont bien comportés pendant le temps de leur peine.

Selon le rapport du ministère de la Sécurité publique, la majorité des graciés ont rapidement réintégré la communauté. Certains ont même acquis une position favorable et contribué activement aux activités sociales. 

Le vice-Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé à cette occasion aux organisations du Parti, aux pouvoirs locaux, de s’intéresser et d’assister les prisonniers graciés dans leur retour à la vie normale.

Il a demandé aux autorités de bien réaliser l’arrêté 80/2011/NĐ-CP du gouvernement sur les mesures d’assurer la réintégration communautaire des prisonniers qui ont purgé toute leur peine, de les encourager et de leur trouver un emploi.

Le 31 août, les prisons de Kim Son et Quy Nhon dans la province centrale de Binh Dinh ont annoncé, et la prison de Xuân Phuoc et l’établissement pénitentiaire de la Police de Phu Yên ont annoncé la décision présidentielle d’amnistier respectivement 353 et 287 prisonniers.
 
VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.