06/10/2016 17:42
Au moins cinq personnes sont mortes et cinq autres sont portées disparues après le passage du typhon Chaba en Corée du Sud, ont annoncé le 6 octobre les autorités.
>>Taïwan au ralenti attend son troisième typhon en deux semaines
>>Le typhon Meranti dévaste l'Est de la Chine

Le typhon Chaba sévit dans le Sud de la Corée du Sud, notamment sur l'île touristique de Jeju, faisant cinq morts et cinq disparus en date du 6 octobre.
Photo : EPA/VNA/CVN

Selon le ministère sud-coréen de la Sécurité publique, le cyclone tropical Chaba a sévi dans le Sud du pays, notamment sur l'île touristique de Jeju, faisant cinq morts et cinq disparus en date du 6 octobre 6h heure locale. Chaba a ensuite pris la direction de l'est, vers le Japon.

Dans la ville portuaire de Busan, un ouvrier du bâtiment a été tué dans l'effondrement d'une grue, tandis qu'une personne a perdu la vie en tombant du toit d'une maison.

Une autre a péri en chutant du haut d'un brise-lames sur une île près de Busan, selon les médias locaux. Par ailleurs, une femme a été emportée par les inondations sur un parking à Ulsan (sud-est), tandis qu'une victime a été retrouvée morte sur un autre parking de la ville. Sur les cinq disparus recensés, on compte un pompier à Ulsan et un pêcheur de Jeju.

À Gyeongju, une personne a disparu après une sortie de route et un agriculteur a été emporté par les inondations. Enfin, on signalait également un disparu à Mirayng dans la province méridionale de Gyeongsang du Sud. Côté dégâts, les autorités font notamment état de 14 maisons en construction endommagées à Jeju, ainsi que l'inondation de 508 maisons dans le sud du pays.

Ces inondations ont aussi endommagé 22 usines, 150 bâtiments commerciaux et 7.747 hectares de terres agricoles. Enfin, 1.150 véhicules ont été inondés, dont quelque 900 à Ulsan.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Circuit : «I Love Huê», entre tourisme expérientiel et responsabilité sociale Animée par son grand amour pour Huê et son désir de faire connaître l’ancienne capitale impériale au plus grand nombre, Nguyên Huong Liên, originaire de la province de Quang Tri (Centre), a inauguré en 2014 le tour «I Love Huê». Le but est d’associer le tourisme expérientiel et les activités en faveur de la communauté.