12/08/2017 17:50
Située au Sud du Vietnam, dans le delta du Mékong, la province d’An Giang possède un grand potentiel touristique culturel et naturel et œuvre pour l’écotourisme. Pour les autorités provinciales, il s’agit d’un secteur clé.
>>La province de Hà Giang attend l’essor de son tourisme

Festival de courses de taureaux à Châu Dôc, province d’An Giang.
Photo : Công Mao/CVN

La province d’An Giang est habitée par quatre communautés : Kinh, Hoa, Cham et Khmer. Elles forment une mosaïque culturelle unique avec des festivals culturels et populaires, comme la fête de rang national, de la Sainte Mère Xu au Mont Sam ou la fête khmère de Dotta… «Le tourisme a pris une large place dans notre province», s’enthousiasme Vo Van Thang, recteur de l’Université d’An Giang.

Pour le tourisme culturel, il faut compter avec la proximité du Royaume du Cambodge, de la multiethnicité ainsi que du site archéologique d’Oc Eo. Les églises catholiques – souvent construites par les Français – sont nombreuses dans la région de l’île de Giêng. Pour l’écotourisme, il y a l’immense plaine de joncs, une faune et une flore abondante et des paysages où le ciel se marie avec l’eau.

D’après le Service de la culture, des sports et du tourisme de la province d’An Giang, ces six premiers mois de l’année 2017, on estime que 6,3 millions de touristes vietnamiens et étrangers ont visité la province soit déjà 93% de l’objectif de l’année 2017 et une hausse de 10% par rapport à la même période de l’année précédente. Le revenu total du tourisme atteint 2.700 milliards de dôngs, en hausse de 127% par rapport à la même période en 2016.  

Objectif : 10 millions de touristes en 2020

De l’année 2010 jusqu’à présent, le nombre de touristes augmente de 4% par an et contribue à environ 3.200 milliards de dôngs au produit intérieur brut régional. Cela permet notamment d’améliorer la qualité de vie de ses habitants.

Visite du mont Câm (Núi Cấm) et sa statue la plus haute en altitude dans toute l’Asie du Sud-Est. Photo : Công Mao/CVN

Nguyên Thanh Binh, vice-président du Comité populaire provincial, a précisé que le tourisme est un secteur clé dans la stratégie du développement socio-économique de la province. Il propose ainsi une résolution sur le développement du tourisme jusqu'en 2020 en 4 différentes catégories à savoir le tourisme spirituel, le tourisme écologique, le tourisme aquatique et le tourisme culturel - patrimoine.

D'ici à 2020, la province vise 10,1 millions de visiteurs et 4.000 milliards de dôngs (176,36 millions de dollars) de recettes touristiques, soit 8,8% de son PIB. «Afin de garder les touristes pendant quelques jours,  la province d’An Giang  étudiera les circuits adaptés en passant notamment par les villages de métiers traditionnels», a conclu Nguyên Thanh Binh.

De plus, les autorités ont précisé les orientations dans le développement du tourisme régional, par exemple : promouvoir les potentialités et les points forts des paysages naturels, des patrimoines culturels et historiques afin de créer des produits spécifiques, développer le tourisme en lien avec les ressources naturelles et environnementales et enfin sauvegarder et promouvoir les valeurs culturels traditionnelles.
 
Dang Huong/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.