02/07/2017 17:16

Le ministre des Infrastructures et des Transports du Togo, Nisao Gnofame, et son homologue du Bénin, Hehomey Hervé ont signé samedi 1er juillet à Lomé, un protocole d'accord relatif à la construction de l'autoroute Abidjan-Lagos. Ce protocole d'accord définit le point de raccordement à la frontière Togo-Bénin dans le contexte du projet construction de l'autoroute Abidjan-Lagos. Agomé Glouzou au Togo et Atiémé au Bénin sont les localités choisies par les deux parties pour abriter le point de jonction pour appuyer celui de Sanvee-Condji et Hila-Condji. Cette entente entérinée à Lomé, ambitionne de pallier le phénomène de l'érosion côtière qui menace les deux pays. "Au cours de cette visite de travail nous avons examiné l'état d'avancement des travaux en cours sur le poste justaposé de Hila Condji-Sanvee Condji. Déférant aux instructions des chefs d'Etats du Togo et du Bénin, nous avons étudié l'implantation d'un poste juxtaposé à Agomé Glouzou-Atiémé. L'accord que nous avons signé porte exactement sur ce point de jonction de ce grand projet du Corridor Abidjan-Lagos sur le tronçon Lomé-Cotonou", a confié le minitre béninois. Ce choix stratégique permet également aux deux États de tirer des avantages du nouveau pont contruit sur le fleuve Mono et qui les relie. Le projet entre dans sa phase active avec les études de faisabilité qui débuteront cette année et dureront 12 mois.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Chuông, le village qui préserve la quintessence du nón

Les gongs, l’âme du Tây Nguyên Vivant dans les forêts et les montagnes du Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre), les ethnies minoritaires Ba Na, Ê Dê, Co Tu, M’Nông, Gia Rai, Xo Dang, Chu Ru et Ma considèrent les gongs comme leur trésor. Les gongs sont également sacrés, car ils les aident à communiquer avec leurs divinités.