28/07/2017 11:55
Le Sénat américain a adopté jeudi 27 juillet un projet de loi prévoyant des sanctions plus strictes contre la Russie, l'Iran et la République populaire démocratique de Corée (RPDC), deux jours après l'approbation de ce projet de loi par la Chambre des représentants.
>>La Chambre des représentants adopte des sanctions plus sévères à la Russie, à l'Iran et à la RPDC
>>Pour Moscou, le nouveau projet de sanctions américaines est "négatif"

La porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Huckabee Sanders.
Photo : AFP/VNA/CVN

Approuvé à 98 voix contre 2, le projet de loi donne également le droit au Congrès américain d'empêcher le président américain Donald Trump de lever unilatéralement les sanctions contre la Russie. Il va à présent être soumis à la Maison Blanche pour approbation.

Le parlement américain a approuvé ce projet de loi malgré les appels de responsables du gouvernement de M. Trump à laisser une marge de manœuvre à la Maison Blanche pour traiter avec la Russie. On ignore pour l'instant si M. Trump donnera son aval ou non.

Le gouvernement de M. Trump "soutient les sanctions" contre la Russie, l'Iran et la RPDC et la Maison Blanche prendra une décision après avoir lu le contenu du projet de loi final, a déclaré jeudi 27 juillet la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Huckabee Sanders, avant le vote du Sénat.

Cette initiative du Congrès passe très mal en Russie et jeudi 27 juillet, le président Vladimir Poutine a affirmé que son pays répondrait à l'"insolence" des États-Unis. Il a aussi dénoncé la "montée de l'hystérie antirusse" à Washington.

La veille c'est l'Union européenne qui avait mis en garde l'allié américain, craignant que ces sanctions ne pénalisent les entreprises énergétiques européennes, menacent l'approvisionnement européen en énergie et divisent davantage l'Occident.

Xinhua-AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï