10/06/2017 16:54
Le président brésilien Michel Temer a sauvé son mandat de justesse vendredi 9 juin, le tribunal qui s'était penché sur des accusations d'irrégularités dans la campagne électorale de 2014 lui ayant accordé un non-lieu par une étroite majorité.
>>Le président brésilien nomme un nouveau ministre de la Justice
>>Le président Temer met fin au déploiement de l'armée à Brasilia

Le président brésilien Michel Temer. Photo : AFP/VNA/CVN

Le vote dans la soirée du président du Tribunal Supérieur Electoral (TSE) Gilmar Mendes, le septième et dernier juge à s'exprimer à l'issue de quatre jours de débats marathon, a été décisif. "Le président a accueilli la décision du TSE comme un signe que les institutions continuent à assurer le bon fonctionnement de la démocratie brésilienne", s'est félicité le porte-parole de la présidence, Alexandre Parola, louant une "décision indépendante" du tribunal.

M. Temer, qui bat tous les records d'impopularité mais s'est dit déterminé à diriger le Brésil jusqu'au terme de sa présidence fin 2018, a ainsi pu sauver son mandat avec quatre voix pour et trois contre son maintien au pouvoir.

"Il vaut mieux payer le prix d'un gouvernement mauvais et mal choisi que celui de l'instabilité du système", s'est justifié le juge Mendes. "Nous ne devons pas jouer aux apprentis-sorciers. Ceux qui veulent destituer le président ne doivent pas (... ) faire du tribunal leur instrument". "Temer remporte la bataille, le TSE manque le coche", titrait un éditorial du site du journal O Globo.

Peu avant l'annonce de cette décision, le président Temer s'était montré défiant, alors que la probabilité de son maintien au pouvoir se renforçait. Il a refusé de répondre à 82 questions écrites de la police fédérale et a demandé que soit classée l'enquête ouverte à son encontre par la Cour suprême (STF) pour corruption, ont annoncé ses avocats.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Ha Long, le dragon alangui a bien pris son envol Ces dernières années, la province de Quang Ninh (Nord) a obtenu de bons résultats dans le développement de ses infrastructures, notamment les complexes de villégiature et de loisirs. En la matière, la ville de Ha Long fait figure d’exemple.