27/07/2017 14:40
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a visité mercredi après-midi 26 juillet la Compagnie Samsung Electronics Vietnam Thai Nguyên (SEVT), située dans la province de Thai Nguyên (Nord).

>>Nguyên Xuân Phuc reçoit le chef de Samsung Vietnam
 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (3e à droite) visite le 26 juillet la Compagnie Samsung Electronics Vietnam Thai Nguyên.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN


Après avoir parcouru les chaînes de production, les résidences et les zones privées des ouvriers de Samsung, Nguyên Xuân Phuc s’est déclaré satisfait des conditions de vie données aux ouvriers par le groupe sud-coréen. Dans l’assemblage de ses produits, Samsung utilise 57% d’éléments fabriqués localement et à ce titre, le chef du gouvernement a espéré une coopération de Samsung avec les autorités locales pour faire de Thai Nguyên la capitale du Vietnam en matière de production de produits électroniques.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souhaité qu’en tant que première entreprise d’IDE au Vietnam, Samsung montrera l’exemple auprès des autres entreprises étrangères en matière de revenus, d’investissements dans les sciences et techniques et de responsabilité sociale. 

Depuis sa création en 2014, SEVT a augmenté son capital et son chiffre d'affaires de 250 fois, pour atteindre respectivement 5 et 20,4 milliards de dollars. SEVT est membre du complexe Samsung Electronics Vietnam, qui a contribué à 20% des exportations du pays en 2016 (39,9 milliards de dollars).

En 2017, Samsung Vietnam cible un chiffre d'affaires d'exportations de 50 milliards de dollars et un taux de «vietnamisation» de 57 pour cent pour ses produits, qui sont fournis par 215 entreprises vietnamiennes.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

L’île de Phu Quôc, une destination incontournable L’été est la saison idéale pour découvrir Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), appelée par plusieurs touristes «le paradis de l'Asie» ou encore «l’émeraude de l'Asie».