19/11/2016 15:42

Le Kenya a déclaré avoir pris des mesures pour faire face à une sécheresse grave qui frappe plusieurs régions du pays. Le porte-parole du gouvernement, Eric Kiraithe, a indiqué le 17 novembre qu'une seule personne était décédée à cause de la sécheresse jusqu'à présent, mais que plus de 15 des 47 comtés du pays étaient exposés à la sécheresse. "Le gouvernement surveille de près la situation et travaille avec les différentes parties prenantes pour coordonner des interventions efficaces à court terme et à long terme", a indiqué M. Kiraithe aux journalistes à Nairobi. "Des défis ont été rencontrés dans certaines régions où les citoyens dans le besoin ne sont pas accessibles et où les informations n'atteignent pas les agences gouvernementales à temps", a-t-il dit. Un grand nombre de mesures ont été mises en place par les gouvernements des comtés pour faire face à cette crise, y compris des investissements significatifs dans l'aide alimentaire, l'acheminement de l'eau, la surveillance des maladies du bétail et l'enlèvement du bétail. Environ 1,3 million de personnes ont un besoin urgent d'aide alimentaire en raison de la sécheresse prolongée, principalement dans les régions arides et semi-arides du Kenya, a fait savoir le mois dernier le gouvernement.
 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Chuông, le village qui préserve la quintessence du nón

Les gongs, l’âme du Tây Nguyên Vivant dans les forêts et les montagnes du Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre), les ethnies minoritaires Ba Na, Ê Dê, Co Tu, M’Nông, Gia Rai, Xo Dang, Chu Ru et Ma considèrent les gongs comme leur trésor. Les gongs sont également sacrés, car ils les aident à communiquer avec leurs divinités.