02/08/2017 19:29
Le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé mardi 1er août le versement de 824,8 millions de dollars à l'Irak dans le cadre d'un crédit de 5,34 milliards de dollars accordé l'an passé.
>>À Mossoul, le Premier ministre irakien félicite les forces armées pour leur "victoire"
>>Irak : combats féroces à Mossoul, des milliers de civils pris au piège

Un vendeur de glace à Mossoul-Est, en Irak, le 30 juillet.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le montant de 824,8 millions de dollars est une troisième tranche de prêt au titre d'un accord triennal avec le FMI visant à aider le pays à rééquilibrer sa balance des paiements et à assurer la viabilité de sa dette.

Lors de cet accord, annoncé en juillet 2016, l'Irak avait immédiatement bénéficié d'un prêt de 634 millions avant le versement d'une seconde tranche de 618 millions en décembre.

Le Fonds estime que "les politiques économiques mises en place par les autorités irakiennes pour faire face aux chocs que connaît le pays -le conflit armé avec le groupe État islamique, la crise humanitaire et l'effondrement des prix du pétrole- sont appropriées".

"Dans le domaine budgétaire, les autorités appliquent un ajustement important, en réduisant les investissements improductifs tout en préservant les dépenses de protection sociale", estime-t-il.

Le FMI relève néanmoins la nécessité de mettre en place de plus amples mesures de consolidations fiscales en 2017-2018 "pour maintenir le programme sur les rails".

Il prône en outre d'accroitre les revenus hors secteur pétrolier et de réduire les dépenses courantes.

La refonte du secteur de l'électricité et des entreprises publiques doit également permettre de plus grandes dépenses favorables à la croissance et aux créations d'emplois, analyse-t-il.

Le mouvement jihadiste de l'EI est en pleine débâcle en Irak après avoir un temps contrôlé une partie du territoire.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï