01/08/2017 17:53
Le film vietnamien Tôi thây hoa vàng trên co xanh (Je vois les fleurs jaunes sur les herbes vertes) est traduit en japonais et sera projeté au Japon à partir de 19 août prochain, a-t-on appris d’une conférence de presse tenue lundi 31 juillet à Tokyo.
>>Les films vietnamiens à la conquête des salles obscures
>>Le cinéma vietnamien est de retour

Le film "Tôi thây hoa vàng trên co xanh" du réalisateur Victor Vu, a reçu de nombreux prix dans et hors du pays. Photo : TGVH/CVN


Le film Tôi thây hoa vàng trên co xanh (Je vois les fleurs jaunes sur l’herbe verte) du réalisateur Victor Vu a été produit par Galaxy Media & Entertainment, Saigon Concert et Phuong Nam Film. Il est adapté de l’œuvre littéraire éponyme la plus vendue de l’écrivain Nguyên Nhât Anh.

Cette œuvre sortie en salle depuis le mois d’octobre 2015, a fait salle comble au Vietnam lors de sa première publication.

En plus, ce film a été présenté au 68e Festival de Cannes, qui a eu lieu du 13 au 24 mai en 2015 en France. En particulier, cette œuvre a obtenu un prix littéraire de l’ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est), gagné le prix Lotus d’or au 19e festival de film vietnamien en 2015, le meilleur film de fiction  au Festival international de film pour enfance 2017 à Toronto (au Canada)…

Le film évoque l’enfance de certains d’entre nous et raconte l'histoire nostalgique de deux jeunes frères d'un village de campagne pauvre du Centre du Vietnam, dans les années 1980, qui partagent tout, mais qui sont aussi en concurrence pour l'affection d'une jeune fille qui vit à proximité.

S’exprimant à la conférence de presse, l’ambassadeur du Vietnam au Japon, Nguyên Quôc Cuong a espéré qu’après le film Je vois les fleurs jaunes sur les herbes vertes,  de nombreux autres œuvres cinématographiques du Vietnam seront présentées au public japonais.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Chuông, le village qui préserve la quintessence du nón

Côn Dao dans le top 4 des paradis d’Asie du Sud-Est en devenir Le journal South China Morning Post (SCMP) vient de publier un article louant la beauté de quatre destinations considérées comme des bijoux peu connus en Asie du Sud-Est. Des endroits qui ont conservé leur tranquillité et leur beauté, ce qui est extrêmement rare dans les destinations touristiques populaires.