29/09/2015 20:12
Le 5e Festival de danse contemporaine «Rencontre Asie-Europe» aura lieu du 1er au 4 octobre à Hanoi et à Hô Chi Minh-Ville en vue de promouvoir et de valoriser cet art au Vietnam.
>>Danse contemporaine : la guerre vue par des artistes vietnamiens et américains
>>Rencontre entre l’Asie et l’Europe

Organisé par le Théâtre d'opéra-ballet du Vietnam en coordination avec le réseau des Instituts culturels nationaux de l'Union européenne (EUNIC), cet événement implique l'Institut Goethe de Hanoi, l’Association des instituts culturels, ainsi que la Délégation permanente de l’Union européenne au Vietnam.

Ce festival est un événement artistique et culturel destiné à faire mieux connaître la danse contemporaine au Vietnam, ainsi qu’une grande passerelle d’échanges entre artistes vietnamiens et étrangers.

Conférence de presse sur le 5e Festival de danse contemporaine "Rencontre Asie-Europe", le 29 septembre à l'Institut Goethe à Hanoi.  
Photo : Hai Vu/CVN

À Hanoi, quatre soirées de représentation consécutives auront lieu au Théâtre de la Jeunesse, au 11, rue Ngô Thi Nhâm ; et à l’Opéra de Hanoi, au 1, rue Tràng Tiên.

Dans le Sud, une seule soirée est programmée. Elle aura lieu le 3 octobre à l’École de danse de Hô Chi Minh-Ville, au 155, rue Nam Ky Khoi Nghia.

Le public découvrira une variété de danses contemporaines en provenance directe de l'Allemagne, de la Belgique (Région Wallonie-Bruxelles), d’Israël, du Japon, de la Pologne et, bien sûr, du Vietnam.

Zweiland (Terrains jumeaux)
de l’Allemande Sasha Waltz


Dans Zweiland, créée à Berlin en 1997, la chorégraphe Sasha Waltz tisse les images poétiques et mythologiques de l’Allemagne avec la musique de différents siècles. Il n’y a pas vraiment d’histoire qui se tienne de bout en bout, mais plutôt une ambiance, un monde de bric-à-brac qui se fait et se défait à chaque instant. La chorégraphe met ici l’accent sur le terrain sociopolitique et montre un Berlin «divisé» dans le chantier de sa réunification, aux prises avec les fantômes de l'histoire. Humour, tragédie, symboles se marient gracieusement.

DSM-IV 301.81 - Troubles de la personnalité du groupe B
du Polonais Daniel Stryjecki

C’est la première œuvre de Daniel Stryjecki. Elle parle des comportements, des sentiments des narcisses, qui peuvent parfois avoir le sentiment d’être derrière un mur ou une fenêtre qui les séparent des autres.

Une scène dans "DSM-IV 301.81 - Troubles de la personnalité du groupe B" du Polonais Daniel Stryjecki.
Photo : BTC/CVN

Sur le rivage
de la chorégraphe belge Karine Ponties

Une solitude interrompue. L’intrusion fortuite d’une autre couleur, d’une autre humeur, d’un autre homme. L’inévitable danger de s’estomper, de se laisser toucher ou de rester immaculé. L’un et l’autre avancent sans savoir, s’ouvrent, se replient sur eux-mêmes, ont peur, se sentent en sécurité. Ils partagent leurs distances, leur fantasme d’ensemble, explorent forces et différences, entre résistance et complicité. Ils font du moins toujours un pas, au risque de n’être que ce passager fugitif dans la vie de l’autre.

Kelex trở về rừng (Kelex retourne à la forêt)
du Japonais Kentaro


Des histoires sont rappelées et se fanent immédiatement. Ce qui reste, ce sont seulement des souvenirs.

Artlana
des artistes israéliens Ilana Bellahsen et Artour Astman

Les danseurs font un voyage dans un mode de fantaisie très coloré. Ils découvrent plusieurs lieux et passent par des émotions et des sentiments différents.

Có có không không (oui oui non non)
de la Vietnamienne Trân Ly Ly


La technologie numérique change nos vies, nous rend impatients et distraits. Có có không không va à l’encontre de ce développement frénétique et nous incite à vivre plus lentement, au plus près de la nature.

Une scène dans l’œuvre "Có có không không" (Oui oui non non) de Trân Ly Ly.
Photo : BTC/CVN

Les billets, gratuits, sont à retirer à l'Institut Goethe de Hanoi, au 56-58, rue Nguyên Thái Hoc ; à L’Espace - Institut français de Hanoi, au 24, rue Tràng Tiên ; au Centre d’échanges culturels du Japon, au 27, rue Quang Trung.

Pour la mégapole du Sud, il faut se rendre à l’École de danse de Hô Chi Minh-Ville, au 155, rue Nam Ky Khoi Nghia.

Programme du 5e Festival de danse contemporaine

À Hanoi :

- Jeudi 1er octobre à 20h00 au Théâtre de la Jeunesse : Artlana et Bên Bo (Sur le rivage)
- Vendredi 2 octobre à 20h00 à l’Opéra de Hanoi : Zweiland (Terrains jumeaux)
- Samedi 3 octobre à 15h00 au Théâtre de la Jeunesse : Artlana et Kelex trở về rừng (Kelex retourne à la forêt)
- Samedi 3 octobre à 20h00 à l’Opéra de Hanoi : Zweiland (Terrains jumeaux)
- Dimanche 4 octobre à 20h00 au Théâtre de la Jeunesse : DSM-IV 301.81 - Troubles de la personnalité du groupe B, Kelex, Có có không không (Oui oui non non).

À Hô Chi Minh :

- Samedi 3 octobre à 20h00 à l’École de danse de Hô Chi Minh-Ville : Bên Bo (Sur le rivage).
 
Hai Vu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï