12/07/2017 11:27
Le chantier naval VARD Tulcea en Roumanie projette de recruter environ 300 soudeurs et ferronniers vietnamiens, afin d'assurer sa main-d’œuvre, dans le contexte où il reçoit un grand nombre de commandes.
>>Deux Vietnamiens à l’Institut japonais de la police en mer
>>Des sous-marins «made in Vietnam» en eaux étrangères

Le chantier naval VARD Tulcea en Roumanie projette de recruter environ 300 soudeurs et ferronniers vietnamiens. Photo d'illustration : VNA/CVN

Selon le directeur général de la construction navale VARD, Tudorel Topa, cette usine manque gravement de main-d’œuvre, mais elle ne peut pas recruter de travailleurs locaux. Selon le plan, elle recrutera 300 soudeurs et ferronniers du Vietnam dans une première phase.

Le chantier naval VARD est un établissement de construction naval important de la Roumanie. Il s’agit également du plus grand chantier de construction navale de la région de Tulcera.

De nombreux ouvriers qualifiés ont quitté cette usine pour aller travailler dans d’autres pays européens comme l’Allemagne ou la Grande-Bretagne, avec un salaire plus attrayant d’environ 2.000 à 3.000 euros par mois. Tandis qu’un soudeur qualifié travaillant en Roumanie  gagne seulement en moyenne 670 euros par mois.

NDEL/VNA /CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Le Vietnam promeut le tourisme en Australie Un programme a eu lieu le 17 août à Sydney pour présenter la beauté du Vietnam, de sa terre, de son peuple et de sa culture aux Australiens. L'événement a attiré plus de 80 entreprises opérant dans les domaines du tourisme, de l'hôtellerie et de l'aviation des deux pays.