09/08/2017 18:31
Depuis sa fondation il y a 50 ans, l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) a réalisé de grandes avancées. En lieu et place de la méfiance, de l’opposition et des conflits, la région connaît aujourd’hui la paix, la stabilité et la coopération avec de nombreuses initiatives dans la politique, la sécurité et l’économie.
>>L’anniversaire de l’ASEAN célébré dans différents pays
>>Hô Chi Minh-Ville célèbre les 50 ans de l’ASEAN
>>Célébration du 50e anniversaire de l'ASEAN à Hanoï

Une lanterne allumée et les feux d'artifice en l'honneur du 50e anniversaire de l'ASEAN, le 8 août à Manille, aux Philippines.
Photo : EPA/VNA/CVN

L’ASEAN a progressivement établi des principes et normes de conduite entre les pays membres. Elle a également fixé des objectifs communs, instauré la confiance et la coopération entre les pays régionaux afin d’assurer la paix et la stabilité dans la région, et de contribuer à la paix et à la coopération en Asie-Pacifique.

Les réalisations de l’ASEAN se basent sur les mécanismes de coopération établis et développés par l’ASEAN afin d’assurer les objectifs de développement dans l’économie, la culture, l’éducation, et de résoudre les désaccords en son sein.

Ces dernières décennies, l’ordre régional se maintient grâce aux mécanismes de coopération dans la sécurité, aux dialogues et aux principes de l'«ASEAN Way» : respect de l’indépendance, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de tous les pays, non ingérence dans les affaires intérieures, règlement pacifique des différends. Le Traité d’amitié et de coopération en Asie du Sud-Est (TAC), conclu le 24 février 1976 lors du 1er Sommet de l’ASEAN en Indonésie, a un rôle essentiel pour les relations des pays membres. Les dirigeants de l’ASEAN à cette époque-là ont affirmé que le but suprême du TAC était de maintenir la paix perpétuelle, de promouvoir la solidarité, l’amitié, la coopération étroite et durable entre les membres. Ce traité sert également de code de conduite avec les pays hors de la région. La création de la Communauté de l’ASEAN fin 2015, l’adoption de la Vision pour 2025 et des plans pour les trois piliers de la Communauté, sont des illustrations éclatantes de la volonté de faire de l’association un bloc de coopération et d’unité.

L’ASEAN a un rôle important pour les liens régionaux. Le Forum régional de l’ASEAN (ARF), lancé en juillet 1994, est une plate-forme importante pour les dialogues et les échanges de vues sur les questions de la sécurité en Asie-Pacifique. Par ailleurs, l’approbation de la Charte de l’ASEAN lui a permis de se doter d’une personnalité juridique dans ses relations internationales et d’améliorer son statut international.

Économie stable et dynamique

En économie, l’ASEAN est une entité stable et dynamique. Avec une population de plus de 630 millions de personnes et un PIB total de près de 3.000 milliards de dollars, la Communauté économique de l’ASEAN (AEC) est un marché plein de potentiels en Asie-Pacifique.

L’association a signé des accords de libre-échange avec plusieurs grands partenaires. Elle a également créé une zone de libre-échange en son sein et lancé de nombreux programmes de coopération.

Par ailleurs, l’Accord de partenariat économique intégral régional (RCEP - Regional Comprehensive Economic Partnership), dont l’initiative a été lancée en 2011 par l’ASEAN, permettra de créer une grande zone commerciale qui représentera près de la moitié de la population mondiale et plus d’un tiers du commerce mondial. Une fois le RCEP conclu, l’intégration économique de l’ASEAN s’accélérera rapidement.

Ces 50 dernières années, les valeurs et l’identité communes se sont développées grâce aux coopérations dans le secteur socio-culturel, lesquelles ont permis de renforcer la compréhension et la solidarité entre les peuples des pays membres, ainsi qu’entre ceux de la région et hors de la région. Le secteur socio-culturel est l’un des trois piliers de la Communauté de l’ASEAN et son rôle a été affirmé au plus haut niveau.

Promouvoir une approche graduelle pour résoudre des problèmes est l’un des facteurs du succès des mécanismes de coopération de l’ASEAN. Cependant, en cette conjoncture, devant les changements rapides de la situation mondiale et régionale, ses pays membres doivent améliorer l’efficacité de leur coopération. Il est nécessaire de trouver une nouvelle méthode de prise des décisions pour remplacer la recherche d’un consensus entier comme aujourd’hui.

En outre, les pays membres doivent prendre des engagements forts sur les intérêts de l’ASEAN, notamment dans les questions liées à la paix et à la sécurité, et une volonté politique pour travailler ensemble face aux problèmes surgissant. Il est aussi nécessaire d’équilibrer les intérêts de l’ASEAN et ceux des pays membres, ainsi que d’assurer le développement de tous les membres avec des projets d’approfondissement des liens régionaux.
 
VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Cao Bang : des plans pour développer le tourisme à la cascade de Ban Giôc Le Comité populaire de la province de Cao Bang (Nord) et le ministère de la Construction ont dévoilé la semaine dernière des plans généraux et détaillés pour le développement du site touristique de la cascade de Ban Giôc. L'objectif est de faire appel à l'investissement pour faire de Ban Giôc un site touristique clé de la province et du pays.