29/09/2016 19:34
Une conférence de l'ASEAN sur l'application des lois et politiques et la pratique concernant l'identification, la gestion et l’assistance aux victimes de la traite humaine, en particulier femmes et enfants, a eu lieu le 28 septembre à Jakarta, en Indonésie.

>>Intensification de la lutte contre la traite humaine
>>Vietnam, Laos, Thaïlande coopèrent pour lutter contre la traite humaine
 

Les délégués à l'événement. Photo : asean.org


Organisé conjointement par le Secrétariat de l'ASEAN et l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), l'événement visait à renforcer la coopération dans la prévention et la lutte contre la traite humaine, en particulier des femmes et des enfants, ainsi que de soutenir les victimes.

Le secrétaire général adjoint de l’ASEAN, Vongthep Arthakaivalvatee, a souligné que l'événement marquait la mise en œuvre de cadres juridiques dans ce domaine parmi les pays membres de l'ASEAN.

"Ce fléau a atteint un niveau alarmant. Aussi des mesures efficaces d'urgences ont-elles nécessaires", a-t-il dit.

Les délégués ont reconnu que la création de la Communauté de l'ASEAN a certes favorisé le libre-échange et le déplacement des personnes entre les nations, mais aussi favorisé la traite des êtres humains. La situation nécessite une coopération étroite entre les pays.

Les pays membres ont élaboré la Convention et le Plan d’action de l'ASEAN dans la prévention et la lutte contre la traite humaine, en particulier des femmes et des enfants (ACTIP et APA).

Un processus standard d'identification des victimes sera discuté lors de la 11e Initiative ministérielle coordonnée du Mékong contre la traite humaine (COMMIT), prévue en novembre prochain au Laos.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Circuit : «I Love Huê», entre tourisme expérientiel et responsabilité sociale Animée par son grand amour pour Huê et son désir de faire connaître l’ancienne capitale impériale au plus grand nombre, Nguyên Huong Liên, originaire de la province de Quang Tri (Centre), a inauguré en 2014 le tour «I Love Huê». Le but est d’associer le tourisme expérientiel et les activités en faveur de la communauté.