27/07/2017 23:09
La 38e conférence des hauts officiels de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) sur les questions de la drogue (ASOD 38, pour ASEAN senior officials on drugs matters) s’est tenue du 25 au 27 juillet à Hanoï.
>>Drogue : ouverture de la 38e Conférence des hauts officiels de l’ASEAN
>>ASEAN, 50 ans de développement dynamique et intégral
>>Ouverture de la 46e réunion des Organisations nationales du tourisme de l'ASEAN

Une séance de travail de la 38e conférence des hauts officiels de l’ASEAN sur les questions de la drogue à Hanoï. Photo : Doan Tuân/VNA/CVN

La conférence a fait le point sur la mise en oeuvre des activités et initiatives de coopération dans l’esprit de l’ASOD37 en Thaïlande, a indiqué à la presse le colonel Hoàng Anh Tuyên, chef adjoint du bureau permanent de prévention et de lutte contre la criminalité et la drogue du Département général de la police. Elle a présenté une mise à jour du rythme de déploiement du Plan d’action de l’ASEAN sur la protection de la Communauté contre le fléau de la drogue durant la période 2016-2025, et avancé de nouvelles idées de projets de coopération de l’ASEAN.

Les hauts officiels ont passé en revue la réalisation des recommandations de la 5e conférence ministérielle de l’ASEAN sur les questions de drogue en 2016 à Singapour. Ils ont adopté le Plan de coopération de l’ASEAN contre la production et le commerce des drogues illicites dans le Triangle d’or durant la période 2017-2019. Depuis qu’ils se sont engagés, en 2012, à réaliser l’objectif d’une Communauté de l’ASEAN sans drogue, les dirigeants de la région ont adopté une approche de tolérance zéro et renforcé leur coopération sur cette question.

Rendre une déclaration commune

Les dix pays membres de l’ASEAN ont présenté une déclaration commune à la session extraordinaire de l’Assemblée générale de l’ONU, en 2016, soulignant leur engagement à faire de la région une zone exempte de drogue, a rappelé le colonel Hoàng Anh Tuyên. L’ASEAN a contribué à la négociation réussie du document final intitulé "Notre engagement commun à aborder et combattre efficacement le problème mondial de la drogue" de la session extraordinaire de l’Assemblée générale de l’ONU sur le problème mondial de la drogue tenue en avril 2016.

Dans ce document, les États membres réaffirment leur préoccupation face aux problèmes de santé individuelle et publique, de société et de sécurité qui résultent de l’abus de stupéfiants et de substances psychotropes, en particulier chez les enfants et les jeunes, et face à la criminalité liée aux drogues.

Ils se disent déterminés à prévenir et traiter l’abus de drogues et à décourager et combattre la culture illicite des plantes servant à les fabriquer, la production et la fabrication illicites de ces substances, de même que leur trafic. 

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï