17/02/2017 16:18
La Nouvelle Année lunaire est à peine entamée que déjà, le monde du sport vietnamien est en ébullition. Nos meilleurs représentants sont pour la plupart en effet à l’étranger pour suivre des stages d’entraînement en vue des grandes échéances internationales.
>>Le Vietnam à la conquête de nouveaux objectifs sportifs
>>World Challenge Cup : les gymnastes vietnamiens gagnent deux médailles d’or

Hoàng Xuân Vinh fait le stage d'entraînement actuellement en République de Corée avant de partir en Inde pour la Coupe du monde de la Fédération internationale de tir sportif. Photo : VNA/CVN

Le tireur Hoàng Xuân Vinh, médaillé d’or aux Jeux olympiques de Rio 2016, parfait sa préparation à Incheon, en République de Corée, en vue de la Coupe du monde de la Fédération internationale de tir sportif (ISSF) qui aura lieu en Inde du 22 février au 4 mars. Ce sont ses premiers entraînements et sa première participation à une compétition à l’étranger depuis son titre olympique. Il sera accompagné de Trân Quôc Cuong et quatre autres tireurs.
 
Les tireurs à court de munitions
 
Les JO de Rio 2016 n’ont pas changé la donne : les tireurs vietnamiens font toujours face à une pénurie de munitions pour les entraînements. Une situation plutôt cocasse, pourvu d’avoir un peu d’humour... En grand professionnel, Hoàng Xuân Vinh a donc décidé de prendre le chemin de la République de Corée pour un stage intensif avant de rejoindre l’Inde. La coach en chef de la sélection nationale de tir, Nguyên Thi Nhung, souligne que la Coupe de monde sera un test pour évaluer la forme de notre tireur «star» suite à son succès retentissant à Rio de Janeiro. L’objectif est simplement de bien figurer.
 
«En 2017, la réglementation a changé. La compétition en Inde permettra de voir où Xuân Vinh en est au niveau de l’état d’esprit et de la performance. Nous adapterons ensuite l’entraînement en fonction des résultats», souligne Nguyên Thi Nhung.
 
Outre la Coupe du monde, Hoàng Xuân Vinh participera cet été aux Jeux d’Asie du Sud-Est, les SEA Games 29.
 
Hà Thanh partie, Katelyn Nguyên arrive

Phan Thi Hà Thanh a officiellement dit adieu à la sélection nationale de gymnastique.
Photo : Quôc Khanh/VNA/CVN
Avant le Têt du Coq, Phan Thi Hà Thanh a fait officiellement ses adieux à la sélection nationale de gymnastique, terrassée par ses blessures. Elle souhaite dorénavant se concentrer sur ses études universitaires.

Le départ de la «fille en or de la gymnastique nationale» est une lourde perte pour la sélection nationale. Conséquence de quoi les objectifs de la gymnastique vietnamienne ont été drastiquement revus à la baisse.

Si la sélection remporte une médaille aux SEA Games 29, ce sera déjà bien. Pour rappel, la toute fraîche retraitée avait décroché trois titres lors de la précédente édition.

Bùi Trung Thiên, chef de la section gymnastique relevant du Département général de la gymnastique et des sports, informe que les formalités de naturalisation de Tienna Katelyn Nguyên sont en cours.
 
Tienna Katelyn Nguyên, le nouveau visage de la sélection nationale féminine de gymnastique. Photo : TTVH/CVN

Cette sportive de 15 ans est une Américaine d’origine vietnamienne. Elle s’entraîne pour l’heure au Zenith Elite Gymnastics, dans la ville de Dallas (Texas, États-Unis). Selon le plan, la sélection nationale féminine de gymnastique du Vietnam partira suivre un stage d’entraînement au Texas en juin prochain. Niveau palmarès, Tienna Katelyn Nguyên a remporté une médaille d’or aux Championnats juniors d’Asie du Sud-Est 2016 organisés au Vietnam.

Bùi Trung Thiên souligne aussi que cette sportive américaine d’origine vietnamienne pratique depuis maintenant dix ans la gymnastique artistique et suit un entraînement encadré par des professionnels.
 
«Sa famille ne désire qu’une chose : la voir contribuer davantage au sport national. C’est pourquoi nous procédons aujourd’hui à sa naturalisation vietnamienne, pour qu’elle puisse rejoindre le plus tôt possible la sélection nationale. Nous pensons que Tienna Katelyn est parfaitement à même de remplacer Hà Thanh dans les années à venir. Il ne faudra toutefois pas compter sur elle pour les SEA Games 29, puisqu’elle n’aura pas encore l’âge minimum requis pour y participer», explique Bùi Trung Thiên.

Les résultats de 2016 seront durs à égaler. Mais qui sait ? Car comme le dit l’adage : «Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué !»

Ngân An/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Le Vietnam promeut le tourisme en Australie Un programme a eu lieu le 17 août à Sydney pour présenter la beauté du Vietnam, de sa terre, de son peuple et de sa culture aux Australiens. L'événement a attiré plus de 80 entreprises opérant dans les domaines du tourisme, de l'hôtellerie et de l'aviation des deux pays.