21/09/2015 14:27
"L'ancienne Première ministre thaïlandaise,Yingluck Shinawatra, et certains anciens membres du Cabinet devront payer 510 milliards de baht (14,3 milliards de dollars) en compensation pour les pertes subies au programme de subvention du riz mis en place pendant son mandat", a déclaré le 18 septembre le vice-Premier ministre thaïlandais Wissanu Krea-Ngam.
>>Thaïlande : Yingluck Sinawatra comparaît devant la Cour suprême

Les anciens membres du Cabinet impliqués sont l'ancien ministre du Commerce Boonsong Teriyapirom, l’ancien vice-ministre du Commerce, Phoom Sarapol, et l’ancien directeur général du département du commerce extérieur Manas Soythong.

L'ancienne Première ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra, le 31 août à Bangkok. Photo : Kyodo/VNA/CVN

Selon le vice-Premier ministre Wissanu Krea-Ngam, deux comités d'enquête sont attendus pour compléter les dossiers pour l’affaire à la fin de ce mois et faire un rapport au Premier ministre Prayut Chan-ocha, qui commandera de décider le paiement pour chaque personne impliquée.

Yingluck et d'autres anciens membres du Cabinet auront 30 jours pour déposer leur recours à la Cour administrative.

La Première ministre Yingluck Shinawatra aurait fait perdre plus de 500 milliards de baht à l’État à travers ce programme qui prévoyait d’acheter du riz aux agriculteurs thaïlandais à un prix beaucoup plus élevé que les cours du marché mondial. Ce programme s'est révélé économiquement désastreux et a laissé au pays des stocks massifs de riz invendu. Avec ces accusations, Yingluck est déjà interdite de vie politique pour cinq ans.

VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï