28/12/2016 18:24
L’ambassadeur du Vietnam en Indonésie, Hoàng Anh Tuân, a souligné la nécessité de prendre des mesures synchroniques afin de lutter contre la pêche illégale qui entraîne l’arrestation des pêcheurs vietnamiens dans les eaux indonésiennes.
>>Le Vietnam et l’Indonésie resserrent leur partenariat dans la sécurité
>>Entre le Vietnam et l’Indonésie, une relation au beau fixe

L'ambassadeur du Vietnam en Indonésie, Hoàng Anh Tuân (1er plan, à gauche), et les pêcheurs vietnamiens libérés avant leur ​rapatriement, le 7 avril.
Photo : VNA:CVN

Lors d’une interview accordée à Jakarta au correspondant de l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA), l’ambassadeur du Vietnam en Indonésie, Hoàng Anh Tuân, a annoncé la forte augmentation du nombre de pêcheurs vietnamiens arrêtés en Indonésie, lequel est passé de près de 700 en 2015 à près de 1.100 en 2016, parmi lesquels près d'un millier a été rapatrié depuis le début de cette année.

Selon le diplomate, la forte augmentation du nombre de pêches illégales est due à la gestion inefficace des pêcheurs, à la sensibilisation insuffisante auprès des pêcheurs sur les zones maritimes autorisées et au manque des sanctions strictes.

"Ces dernières années, l’ambassade du Vietnam en Indonésie a fait beaucoup d’efforts pour assurer les droits légitimes des citoyens vietnamiens dans ce pays, notamment des pêcheurs interpelés", a-t-il affirmé avant d’analyser les difficultés auxquelles ses cadres doivent faire face dans le remplissage des procédures de rapatriement.

Hoàng Anh Tuân a demandé de renforcer les campagnes de sensibilisation auprès des pêcheurs, d'appliquer des sanctions strictes et d’étudier des expériences internationales en matière de lutte contre la pêche illégale.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.