16/07/2017 20:04
Voilà une spécialité très originale. Qu’on ne trouve nulle part ailleurs. L’ail à une seule gousse de l’île de Ly Son, de la province centrale de Quang Ngai.
>>L’ail de Ly Son figure dans le Top 10 des spécialités connues du Vietnam
>>L’île de Ly Son, le royaume des ails et des oignons

L’ail à une seule gousse de l’île de Ly Son. Photo : CTV/CVN

La renommée de l’ail à une seule gousse de Ly Son est maintenant nationale. Car, il n’est pas seulement condiment, il a aussi de nombreuses vertus médicinales.

Ce produit est également appelé «l’ail orphelin» ou «l’ail solitaire». Il est une spécialité de cette île d’environ 10 km², ancien vestige d’un volcan datant de 25 à 30 millions d’années. Pour planter l’ail, les agriculteurs locaux doivent prendre de la terre au pied de l’ancien volcan et la mélanger avec du sable blanc. Pour l’irriguer, ils utilisent l’eau douce du cratère qu’ils déversent tous les matins. Une chose est surprenante, c’est que les ails à une seule gousse ne font leur apparition, parmi les autres espèces, que lors des années de mauvaise récolte. Dans ce cas, chaque hectare donne seulement 2 kg. Mais cet ail n’est formé qu’à partir des éléments naturels, il est donc irréalisable d’augmenter le rendement de cette espèce toute particulière. C’est pourquoi on l’appelle, la spécialité des spécialités de Ly Son.

Selon Mme Nghia, une agricultrice, leur rendement ne représente qu’un huitième ou neuvième de celui des ails à plusieurs gousses. Alors, leur prix est très élevé. Si les ails normaux se vendent 80.000 dôngs le kg, ceux à une seule gousse peuvent être 10 fois plus chers. Selon les habitants locaux, si quelqu’un a une maladie cardiaque, il ira mieux en mangeant trois têtes d’ails par jour. En outre, selon les traditions, avoir une gousse d’ail sur soi permet de chasser les esprits malfaisants.

Pourquoi cette espèce d’ail est-elle précieuse ?

Les habitants ont une affection particulière pour leur ail qui représente un symbole de résistance à la rigueur climatique locale. Pour eux, c’est une bouée de sauvetage pour les années de mauvaises récoltes ou de famine. Ils présentent souvent et avec entrain leur spécialité aux touristes, et ce n’est pas pour la vendre, mais pour leur montrer un aspect culturel hors pair et unique de leur île. De petite dimension, ces gousses rondes ont odeur agréable, un goût prononcé et une forte teneur en aromes. Elles sont devenues un condiment très apprécié, ayant une utilité formidable comparée aux ails ordinaires. À côté de son usage culinaire comme condiment, il devient un remède lorsqu’il est plongé dans l’alcool blanc. La plupart des foyers de Ly Son ont des bouteilles d’alcool avec de l’ail trempé, pour guérir de la grippe, du mal au dos, de l’hypertension, de la digestion difficile, de la sudorification excessive, du mal à l’estomac, de la fièvre, ou encore de la sinusite...

Un label qui porte la richesse

Pour l’heure, Ly Son est largement connue sous le surnom de «royaume des ails». Photo : Phuong Hoa/VNA/CVN 

En 2009, l’île a reçu un label des oignons et des ails de Ly Son du Département de la propriété intellectuelle du Vietnam. Pour l’heure, Ly Son est largement connue sous le surnom de «royaume des ails». Notamment de ceux à une seule gousse, désormais vendus sur les marchés de tout le pays.

Grâce aux ails solitaires, la vie des habitants de cette île s’est nettement améliorée. Car chaque année, les agriculteurs n’ont qu’une seule récolte d’une durée d’environ quatre mois. Les ails sont plantés vers octobre et la récolte a lieu à la mi-février de l’année suivante. La cueillette se déroule pendant deux semaines. Puis, les ails sont classifiés, séchés, avant d’être vendus aux commerçants. Sur un champ de 100 m², environ 100 kg d’ail frais récoltés donnent 70 kg d’ail séchés. L’ail est une plante potagère vivace typique et principale sur le district insulaire de Ly Son. Il occupe une grande proportion dans la production de l’agriculture locale. Ces dernières années, malgré des difficultés dues aux conditions naturelles, le manque de terre cultivable et de sable, et la mutation des prix, la culture de l’ail n’a pas faiblie. La superficie moyenne réservée à la culture des ails représente 290 ha pour un rendement annuel de 1.650 tonnes.

L’île de Ly Son, qui s’étend sur près de 10 km², compte 21.000 habitants. L’ail est la culture principale de cette île. Le sol volcanique et sableux lui confère une saveur incomparable, au point que l’île est surnommée le "royaume de l'ail". Le plus réputé est celui à gousse unique qui est désormais vendu partout dans le pays.
 
VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

L’île de Phu Quôc, une destination incontournable L’été est la saison idéale pour découvrir Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), appelée par plusieurs touristes «le paradis de l'Asie» ou encore «l’émeraude de l'Asie».