02/12/2015 14:52
Mardi 1er décembre, le gouvernement russe a approuvé une résolution dressant la liste des sanctions précises qui seront prises contre la Turquie en réponse à l'avion russe abattu la semaine dernière près de la frontière entre la Syrie et la Turquie.
>>L'OTAN salue les efforts de la Turquie pour établir des contacts avec Moscou

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev. Photo : AFP/VNA/CVN

Signée par le Premier ministre Dmitri Medvedev, la résolution interdit à partir du 1er janvier les importations de denrées alimentaires, notamment de viandes de volailles, de divers fruits et légumes frais, surgelés et secs, de clous de girofle et de sel de table.

La résolution suspend les activités de la Commission intergouvernementale de coopération commerciale et économique entre la Russie et la Turquie ainsi que les négociations entre les deux pays sur le commerce et les investissements.

La résolution ramène à 2.000 le nombre des licences annuelles qui seront octroyées en 2016 aux transporteurs routiers turcs et prévoit également de les supprimer complètement.

Parallèlement, selon la résolution, les citoyens turcs qui ne disposeront pas d'un contrat de travail ou d'un contrat civil signé avant le 31 décembre 2015, n'auront pas le droit de travailler sur le territoire russe à partir du 1er janvier 2016.

L'accord bilatéral sur l'exemption de visa est suspendu, ainsi que les vols charters entre les deux pays, à l'exception de ceux qui ont pour objet de rapatrier les touristes russes se trouvant en Turquie.

Également mardi 1er décembre, l'Association des voyagistes russes a indiqué avoir cessé de vendre des voyages en Turquie pour une durée indéterminée, et le ministre de l'Éducation et de la Science a affirmé qu'il limite la coopération avec les universités turques et prévoit de rapatrier prochainement l'ensemble des étudiants russes.

La liste des sanctions précises a été approuvée après que le président russe Vladimir Poutine a signé samedi 28 novembre un décret relatif aux sanctions économiques contre la Turquie.

Le Premier ministre Medvedev a indiqué lundi 30 décembre qu'en cas de nécessité, la liste des sanctions pourrait être complétée.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï