27/09/2015 15:46

Le président iranien Hassan Rohani a appelé samedi 26 septembre  à une enquête sur la bousculade tragique jeudi 24 septembre à Mina, près de la Mecque, au cours de laquelle au moins 769 personnes sont mortes, dont plus de 130 Iraniens, lors d'une allocution à l'ONU.

>>Ryad promet une enquête "rapide et transparente" après la meurtrière bousculade de La Mecque
>>Pèlerinage à La Mecque : 150 morts et 400 blessés dans une bousculade
>>Arabie : deux millions de musulmans se rassemblent pour le pèlerinage de La Mecque

Prenant la parole à l'occasion du sommet pour le développement et le climat des Nations unies à New York, M. Rohani a exprimé "ses regrets à propos de cet incident déchirant".

Le président iranien Hassan Rohani.
Photo : AFP/VNA/CVN
Le dirigeant iranien a mis l'accent "sur la nécessité de s'occuper rapidement des blessés et de mener une enquête sur les causes de cet incident, et d'autres incidents similaires cette année", survenus à l'occasion du pèlerinage du hajj. Ces déclarations interviennent alors que les relations entre Iran et Arabie saoudite sont déjà particulièrement tendues, notamment en raison du conflit au Yémen.

Les conflits au Yémen et en Syrie seront au menu des discussions lors de l'Assemblée générale des Nations unies à partir de lundi 28 septembre, juste après le sommet sur le climat.

M. Rohani s'est aussi prononcé contre les extrémismes violents, qui tuent les aspirations à combattre la pauvreté et les initiatives pour lutter contre le réchauffement climatique au Moyen-Orient. "Des groupes terroristes anéantissent les objectifs de développement durable", a dit M. Rohani au lendemain de l'adoption des 17 objectifs de développement de l'ONU.

Première visite de M. Rohani aux États-Unis

M. Rohani effectue sa première visite aux États-Unis depuis la conclusion de l'accord sur le nucléaire iranien mi-juillet. Toutefois, il n'est pas prévu qu'il rencontre le président américain Barack Obama en marge de l'Assemblée générale de l'ONU. Il doit s'entretenir avec le président français François Hollande dimanche et prendra la parole devant l'Assemblée générale de l'ONU lundi, après Barack Obama et le président russe Vladimir Poutine.

Plus tôt dans la journée de samedi 26 septembre, l'Iran avait déjà dénoncé le manque de coopération de l'Arabie saoudite après la tragédie de jeudi 24 septeùbre qui a fait 769 morts et 934 blessés, selon un dernier bilan. Parmi les victimes, au moins 136 Iraniens sont morts et 344 autres sont toujours portés disparus.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï