26/01/2017 16:01
C’est la fin de l’année lunaire et tout le monde est occupé à préparer le Nouvel An 2017– l’Année du Coq. Mais vous êtes-vous déjà demandé quelles sont la légende et l’origine des 12 signes du zodiaque vietnamien ?
>>Les us et coutumes vietnamiens pour le Têt traditionnel
>> Les marchés aux fleurs du Têt
>>Voici venir le Têt

2017 est l’Année du Coq ou précisément l’Année Dinh Dâu.  Photo : CTV/CVN

Comme en Chine, l’horoscope vietnamien est symbolisé par 12 signes repré-sentant des animaux réels (sauf le dragon qui reste imaginaire). Contrairement au système occidental, chacun d’eux est associé à une année d’un système lunaire calculé sur des cycles de 12 ans. En France, nous dépendons d’un signe astrologique lié au mois de naissance. Au Vietnam, c’est selon l’année de naissance.

L’astrologie vietnamienne

Le zodiaque vietnamien est constitué de douze signes représentés chacun par un animal, réel ou mythologique : le Rat, le Buffle, le Tigre, le Chat, le Dragon, le Serpent, le Cheval, la Chèvre, le Singe, le Coq, le Chien et le Cochon. À la différence d’autres pays d’Asie aussi influencés par la culture chinoise, au Vietnam, il n’y pas d’année du Lapin qui est remplacée par celle du Chat. Le chat est un animal attaché à la vie quotidienne des Vietnamiens, c’est pourquoi les ancêtres ont remplacé le Lapin par le Chat.

Ces signes peuvent subir l’influence des éléments suivants : Eau, Feu, Bois, Métal ou Terre, chacun étant plus orienté vers les énergies Yin ou Yang. Ces éléments offrent la possibilité d’affiner le portrait astral, en atténuant ou renforçant certains traits de caractère. À chaque année correspond un signe et un élément. Si les signes se succèdent toujours de la même façon d’année en année, les éléments régissent deux années consécutives.

Le calendrier vietnamien est ainsi fondé sur un cycle de 60 ans, résultat d’associations entre 12 rameaux terrestres - cycle du temps de 12 ans placés sous le signe des 12 animaux symboliques - et dix troncs célestes - cycle de dix ans gouvernés par les cinq éléments. Chaque année de ce système luni-solaire a un élément céleste et un signe zodiacal.

Par exemple, 1961 correspond à l’Année Tân Sửu (Métal façonné et Buffle). Après une période de 12 ans, le Buffle est de nouveau à l’honneur, mais il a un autre élément céleste : Quý qui veut dire «Eau à usage», et l’an 1973 est désigné Quý Sửu.

Les 12 animaux symboliques.   Photo : CTV/CVN

Au bout de 60 ans, le cycle recommencera et l’an 2021, tout comme 1961, s’appellera Tân Sửu. Voici les dix troncs célestes : Giáp - Bois général, Ất - Bois allumé, Bính - Feu allumé, Đinh - Feu latent, Mậu - Terre inculte, Kỷ - Terre cultivée, Canh - Métal général, Tân - Métal façonné, Nhâm - Eau naturelle et Quý - Eau à usage.

L’origine des 12 signes

Il y a quelques légendes expliquant l’origine des signes du zodiaque vietnamien.  La plupart disent que c’est lors d’une réunion dirigée par le Bouddha ou l’Empereur de Jade que furent  nommés les animaux gardiens de l’année. Une légende explique de la manière suivante l’ordre des douze signes : Bouddha ayant convoqué les animaux avant d’atteindre le Nirvana, seuls 12 se présentèrent.

Pour les remercier, il leur promit de donner leur nom à chaque année, dans l’ordre de leur arrivée, c’est-à-dire rat, buffle, tigre, chat (lapin pour les autres pays d’Asie), dragon, serpent, cheval, chèvre, singe, coq, chien et cochon. Le buffle, accoutumé à arpenter les rizières, aurait dû arriver le premier. Mais le malin rat avait grimpé sur son dos et sauta en arrivant, battant sur le fil le malheureux bovin !


Des tranches d’heures d’une journée
 
Dans la culture vietnamienne, les signes sont aussi attachés à des créneaux horaires, par tranches de deux heures : de 23h00 à 01h00, le rat est le plus actif ; de 01h00 à 03h00, le buffle rumine ; de 03h00 à 05h00, le tigre rôde; de 05h00 à 07h00, le chat se lève ; de 07h00 à 09h00, toujours selon la mythologie, le dragon répand la pluie ; le serpent devient vif entre 09h00 et 11h00 ; de 11h00 à 13h00, le cheval céleste traverse le Ciel ; de 13h00 à 15h00, les herbes broutées par la chèvre repoussent ; le singe s’ébat de 15h00 à 17h00 ; entre 17h00 et 19h00, les volailles rentrent au poulailler ; le chien commence sa veille entre 19h00 et 21h00 ; enfin, entre 21h00 et 23h00, le cochon fait de la graisse en dormant.
 

Kiêu Duc/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie, interférence des cultures

Développement touristique sur le couloir économique Est-Ouest «Le développement touristique sur le couloir économique Est-Ouest» était le thème d’un colloque qui a récemment eu lieu dans l’ancienne ville de Hôi An, province de Quang Nam (Centre).