01/09/2015 00:22
Le Centre de préservation du patrimoine de la culture religieuse, relevant de l’Association du patrimoine culturel du Vietnam, a proposé à l’État de reconnaître la fête de Vu Lan (fête de la mi-juillet - Têt Trung Nguyên) en tant que fête culturelle nationale.
>>Les rendez-vous des végétariens pour la fête Vu Lan

Repas pour accueillir les morts lors de la fête de Vu Lan. Photo : Internet/CVN

Selon le directeur du Centre de Préservation du patrimoine de la culture religieuse, Trân Khanh Du, la fête de Vu Lan et la Fête de Xa tôi vong nhân (littéralement «absolution des morts») des Vietnamiens ont des similitudes sur le plan de l’éthique. Les deux fêtes s’orientent tous vers la piété filiale et se déroulent chaque année le 15e jour du 7e mois lunaire.

Selon le prof.- docteur Hoàng Thi Mo, de l’Institut de la philosophie, relevant de l’Académie de sciences sociales et humaines du Vietnam, cette fête est le fruit de la rencontre du bouddhisme et du culte des ancêtres des Vietnamiens.

Le Vu Lan (Ullamban) est un évènement bouddhique durant lequel la mère est sauvée de l’enfer. Selon la croyance des Vietnamiens, les ancêtres sont autorisés à retrouver leurs descendants pendant la fête des morts. À cette fête, les Vietnamiens préparent un repas copieux pour les accueillir. La Fête de Vu Lan et la Fête Xa tôi vong nhân ont le même objectif, celui d’exprimer la reconnaissance des enfants envers leurs parents et leurs ancêtres, suivant la tradition du peuple vietnamien «En buvant de l'eau, on pense à la source».

Cette fête, qui honore la piété filiale, est devenue un trait original de la culture vietnamienne.
 
NDEL/VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Huê, la splendide cité royale du Vietnam Huê (province centrale de Thua Thiên-Huê) est considérée comme le cœur du patrimoine culturel national. Alanguie au bord de la rivière Huong (rivière des Parfums), la ville est une belle indolente à l’histoire ancienne.