28/09/2015 17:44
L’Union générale des Vietnamiennes en Belgique (UGVB) et l’ambassade du Vietnam en Belgique et au Luxembourg ont organisé, le 26 septembre à Bruxelles, la Fête des familles vietnamiennes et celle de la mi-automne. L’ambiance était au rendez-vous.
>>Des Belges s’imprègnent de la culture vietnamienne dans une pagode de Bruxelles

Un prestidigitateur français en pleine représentation lors de la Fête des familles vietnamiennes en Belgique et celle de la mi-automne, le 26 septembre à Bruxelles.

Danse de la licorne, jeux et jouets traditionnels... Les enfants vietnamiens en Belgique ont eu vraiment leur fête de la mi-automne comme leurs petits camarades restés au Vietnam.

«Je ne participe jamais à la Fête de la mi-automne au Vietnam, mais ici, je ressens son atmosphère comme à Hanoi, terre natale de ma mère et qui me parle souvent de cette fête», confie Vy Anh, 7 ans, de mère vietnamienne et de père belge.

À l’instar de Vy Anh, tous les enfants vietnamiens vivant en Belgique sont très heureux de vivre la Fête de la mi-automne. Ils se sont distribué des lanternes, des gâteaux de la lune, ont regardé la danse de la licorne, et bien d’autres choses encore.

C’est la 2e fois que l’UGVB organise la fête des familles vietnamiennes en Belgique pour célébrer celle de la mi-automne. L’ambassadeur du Vietnam, Vuong Thua Phong, a apprécié cette initiative. C’est l’occasion pour les enfants de se noyer dans une atmosphère de fête spéciale pour eux et de montrer l’étendue de leur talent lors des concours. C’est aussi l’occasion pour les familles vietnamiennes et vietnamo-belges de se rencontrer, de tisser des liens et de renforcer la solidarité au sein de la diaspora.

Plusieurs activités ont eu lieu. Des artistes français et vietnamiens vivant en France ont donné un spectacle joyeux avec numéros de prestidigitation, chants, etc. Quant aux enfants, ils ont donné aux spectateurs des émotions durant le concours «À la recherche de jeunes talents vietnamiens». Nés de familles mixtes, ces petits parlent plus français que vietnamien. Mais lors de cette fête, ils ont interprété des chansons, des poèmes en vietnamien avec beaucoup d’intensité sur le plan sentimental comme Le riz de notre village, Toute la famille s’aime ou le célèbre poème du feu poète Tê Hanh La nostalgie de la rivière du pays natal.

Concours culinaire vietnamien

Une petite métisse interprète avec brio une chanson au concours «À la recherche de jeunes talents vietnamiens».

Autre activité qui a suscité la participation nombreuse des Viêt kiêu : le concours culinaire vietnamien. Chaque candidat s’est efforcé de cuisiner des spécialités vietnamiennes tels bun thang (une soupe sophistiquée de Hanoi avec vermicelles de riz au bouillon, œuf, viande de poulet, champignons parfumés), nems, pho, etc.

À la nuit tombée, lorsque la lune s’est mise à éclairer la Terre, la fête s’est terminée par une session de karaoké et de danse. Une fête que ne sont pas prêt d’oublier les familles vietnamiennes vivant en Belgique.

Texte et photos : Huong Giang/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.