18/01/2016 16:58
La compagnie vietnamienne Tri Tin a réussi à exporter des algues de raisins de mer vers le Japon. Cette espèce est cultivée au Vietnam, avec un rendement de 30-40 tonnes par hectare par an, soit le double par rapport au Japon.
>>Bientôt une spiruline «made in Vietnam»
>>Culture de l’algue Caulerpa lentillifera à Truong Sa

Chaque année, la compagnie Tri Tin exporte au Japon entre 7 et 10 tonnes de raisins de mer. Photo : CTV/CVN

Les algues de raisins de mer, coûteuses et de haute valeur nutritive, sont largement consommées au Japon sous le nom Umi budou. Cette espèce d’algue verte en forme de grappe de raisins miniatures est née aux Philippines, puis elle est apparue au Japon en 1986. Pour information, ce raisin est cultivé et récolté dans une eau de mer puisé à 612 mètres de profondeur dans l'océan situé près de l’île de Kumejima, dans le Sud d'Okinawa.

«Même si le Vietnam est un pays tropical, la culture des raisins de mer est possible dans les zones maritimes situées au Centre, et notamment dans la province de Khanh Hoà», a indiqué Lê Minh Tri, représentant de la compagnie Tri Tin.

L’architecte Lê Minh Tri a décidé de renoncer à son bon travail pour rentrer à Khanh Hoà et prendre en charge le travail de la compagnie Tri Tin dont son père Lê Bên est le patron. M. Bên a ensuite évalué le fait que ce fruit de mer possède une forte valeur économique. Ainsi, ces deux hommes ont consacré tous leurs efforts à la culture des raisins de mer.

«À partir de 200 gr de semences, mon père les a cultivé dans de différents petits bassins de verre. Il a analysé les échantillons réussis pour déterminer l’environnement de vie de cette algue», se souvient M.Tri. D’ailleurs, en 2006, les premiers lots d’algues de raisins de mer de la compagnie Tri Tin ont été exportés vers le Japon.

Les algues cultivées au Vietnam ont atteint entre 10 et 20 cm de longueur au bout de 20 jours, par rapport à 6-7 cm au Japon. Avec les méthodes de M.Bên, les raisins de mer «made in Vietnam» donnent un rendement de 30-40 tonnes par hectare par an, soit le double par rapport au Japon.

Répondre aux normes internationales

Raisins de mer. Photo : Net/CVN
En 2008, avec l’aide de l’organisation danoise GCF, la compagnie Tri Tin a investi et modernisé ses installations de culture suivant les normes internationales de sécurité sanitaire des aliments. Puis en 2009, les raisins de mer de Tri Tin ont obtenu le certificat HACCP (Certification basée sur le Guide de bonnes pratiques d'hygiène) du SMQ (Système de management de la qualité).

Chaque année, la compagnie Tri Tin exporte au Japon entre 7 et 10 tonnes de raisins de mer. Répondant aux normes de la nourriture de la FDA, cette algue est également présente aux États-Unis. En outre, elle est vendue en Allemagne, en Chine, à Singapour et à Taiwan (Chine). Prochainement, Tri Tin visera le marché coréen.

"Un kilo de raisins de mer de Tri Tin coûte entre 18 et 20 dollars, bien inférieur aux prix qu’on peut trouver à l’étranger, allant de 60 à 100 dollars'', a annoncé M.Tri. D’ailleurs, 80% des produits de Tri Tin sont exportés à l’étranger. Le reste est vendu dans le pays avec un prix de 200.000 dôngs le kilo.

Fort de l’économie maritime, le développement de la culture des raisins de mer a ouvert une nouvelle voie aux agriculteurs vietnamiens. Il s’agit en effet d’un métier devenu rentable et peu risqué.

Duy Minh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï