31/10/2013 16:39
Une conférence sur la collaboration dans et hors du pays dans le secours informatique a été organisé le 30 octobre à Hanoi par le ministère vietnamien de l'Information et de la Communication et la Banque mondiale.

Selon le vice-ministre de l'Information et de la Communication, Nguyên Minh Hông, ces dernières années, la sécurité informatique s'est dégradée avec une série de crashs provoqués notamment par des malwares attaquant des cibles précises. Au Vietnam, on a découvert une attaque par déni de service distribué (noté DDOS pour Distributed Denial of Service) contre des grandes sites vietnamiens avec des milliers d'ordinateurs infectés par un code malveillant en juillet dernier.

Conférence sur la collaboration dans et hors du pays dans le secours informatique, le 30 octobre à Hanoi. Photo : QDND/CVN


Devant cette situation, le ministère de l'Information et de la Communication n'a cessé de compléter le cadre juridique et de collaborer avec les organes compétents afin de déployer des programmes permettant de mettre fin à l'agissement des logiciels malveillants au Vietnam.

Selon Vu Quôc Khanh, directeur du Centre vietnamien de secours informatique (VNCERT), les unités doivent préparer un plan et un scénario d'action et l'annoncer rapidement au VNCERT.

Le 29 octobre, la compagnie de sécurité du réseau Bkav a lancé un forum destiné aux white-hat hackers, à l'adresse www.whitehat.vn, lors d'un séminaire à Hanoi.

Ce forum sera un lieu utile pour les informaticiens utiliser leurs compétences pour améliorer la cybersécurité, échanger des connaissances professionnelles et lutter contre les crashs informatiques.

Depuis le début de l'année, plus de 2.400 sites web des organismes et des entreprises du Vietnam ont été piratés.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Le Vietnam promeut le tourisme en Australie Un programme a eu lieu le 17 août à Sydney pour présenter la beauté du Vietnam, de sa terre, de son peuple et de sa culture aux Australiens. L'événement a attiré plus de 80 entreprises opérant dans les domaines du tourisme, de l'hôtellerie et de l'aviation des deux pays.