10/09/2015 16:30
Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a indiqué le 9 septembre que l'économie chinoise se trouvait dans une fourchette raisonnable et restait un moteur important de la croissance économique mondiale.
>>Le Premier ministre chinois Li Keqiang, à Davos, renforce la confiance de la communauté internationale

Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, (gauche) et le fondateur et président exécutif du Forum économique mondial, Klaus Schwab.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

M. Li a fait ces remarques lors de sa rencontre avec le fondateur et président exécutif du Forum économique mondial, Klaus Schwab, et des dirigeants d'entreprises mondiales, avant la réunion annuelle des Nouveaux Champions, également connue sous le nom de Forum d'été de Davos, à Dalian, dans la province chinoise du Liaoning.

Il a noté que tous les pays, confrontés à une situation économique instable et à une reprise fragile de l'économie mondiale, devaient conjointement élaborer un plan pour le futur développement de l'économie mondiale, ainsi que mettre pleinement en valeur leurs propres avantages et déployer des efforts concertés à cet égard.

Selon lui, la base d'un développement stable de l'économie chinoise n'a pas changé. Le gouvernement s'est montré capable de maintenir un taux de croissance moyen à élevé et d'orienter l'économie chinoise vers un niveau de développement moyen à élevé. La Chine continuera à mettre en œuvre une réforme globale et à s'ouvrir, a-t-il déclaré. Il a également expliqué que la Chine était prête à travailler avec les multinationales pour développer le marché chinois et avec les parties tierces pour mettre en œuvre une réciprocité.

M. Schwab a pour sa part noté que l'augmentation de l'influence du Forum d'été de Davos illustrait la confiance de la communauté internationale dans la croissance économique chinoise. Il a exprimé l'espoir de voir le Forum approfondir sa coopération avec la Chine.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï