08/12/2015 15:03
Le ministère chinois de la Protection de l'environnement a ordonné le renforcement des mesures contre le smog tout en saluant la réponse rapide adoptée par la capitale.
>>Climat : les ministres ont pris le relais dans une ambiance "constructive"
>>Nouvelle vague de smog dans le Nord de la Chine

Pékin a émis le 8 décembre une alerte rouge à la pollution de l'air jusqu'au 10 décembre.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Le ministère a envoyé mardi 8 décembre deux équipes dans la province centrale du Henan pour inspecter les mesures adoptées face à la grave pollution de l'air.

Il avait précédemment envoyé dix équipes d'inspection dans les régions souffrant d'une importante pollution, principalement autour de Pékin, pour s'assurer que des plans d'urgence soient en place. Les équipes ont également surveillé les pollueurs majeurs, tels que ceux utilisant du charbon et les émissions des véhicules.

Pékin a émis mardi 8 décembre une alerte rouge à la pollution de l'air jusqu'à jeudi midi 10 décembre. Il s'agit du plus haut niveau d'alerte. Celle-ci implique une suspension des chantiers et des cours dans les écoles et une restriction du nombre de voitures sur les routes.

Le ministre de la Protection de l'environnement, Chen Jining, a salué l'émission rapide de cette alerte à Pékin.

"Les autorités environnementales doivent suivre de près la situation, améliorer la surveillance et la prévision et guider les plans d'urgence des gouvernements locaux", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

Les niveaux d'alerte doivent être ajustés en fonction des conditions de pollution en temps réel, a indiqué le ministre.

Il a également appelé les autorités locales à être transparentes et à tenir le public informé.
 
Xinhua/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï