06/07/2017 10:29
La chancelière allemande Angela Merkel et le président chinois Xi Jinping ont présenté mercredi 5 juillet au public Meng Meng et Jiao Qing, deux pandas "ambassadeurs" désormais hébergés à Berlin où ils seront les représentants de l'amitié germano-chinoise.
>>Climat : un G20 pour resserrer les rangs autour de l'accord de Paris
>>Deux pandas "ambassadeurs" de Chine arrivent à Berlin

Des pandas "ambassadeurs" hébergés à Berlin. Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous avons ici deux sympathiques diplomates, c'est-à-dire les deux pandas" Meng Meng et Jiao Qing qui seront "les ambassadeurs de nos deux pays", a plaisanté la chancelière allemande lors de la présentation au public des deux ursidés, arrivés en Allemagne le 24 juin et hébergés au zoo de la capitale allemande.

Ils sont les seuls animaux de cette espèce visibles aujourd'hui dans le pays.

"Nous ferons tout pour qu'ils se sentent bien ici", a assuré la chancelière.

"J'espère que Meng Meng et Jiao Qing pourront réduire la distance entre nos deux pays et devenir les émissaires de l'amitié de deux peuples", a déclaré de son côté M. Xi.

Les deux dirigeants ont inauguré un pavillon baptisé "la Maison des pandas", où Meng Meng et Jiao Qing vont désormais résider, dévoilant des enclos dans lesquels les deux animaux étaient en train de se restaurer, mordant goulument dans des tiges de bambou, sous les regards d'une multitude d'officiels et de journalistes.

L'emménagement à Berlin de ces deux animaux, considérés comme des trésors nationaux en Chine, constitue un nouvel épisode de la "diplomatie des pandas" instaurée par Pékin pour entretenir ses bonnes relations avec ses partenaires. La Chine n'a envoyé ces ambassadeurs spéciaux que dans une douzaine de pays.

La cérémonie mercredi 5 juillet coïncide avec le sommet des dirigeants du G20 vendredi et samedi 7 et 8 juillet à Hambourg.

Le zoo de Berlin a investi plus de 9 millions d'euros pour aménager "la Maison des pandas".

Meng Meng ("Petit rêve") et Jiao Qing ("Petit trésor"), deux pandas géants de bientôt 4 et 7 ans, coûteront chaque année un million de dollars (environ 920.000 euros) au zoo de Berlin.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Chuông, le village qui préserve la quintessence du nón

Les gongs, l’âme du Tây Nguyên Vivant dans les forêts et les montagnes du Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre), les ethnies minoritaires Ba Na, Ê Dê, Co Tu, M’Nông, Gia Rai, Xo Dang, Chu Ru et Ma considèrent les gongs comme leur trésor. Les gongs sont également sacrés, car ils les aident à communiquer avec leurs divinités.