02/12/2015 14:13
Le gouvernement belge va accorder 252 milliards de dôngs (10,8 millions d’euros) sous forme d’aide publique au développement (APD) pour mettre en œuvre un projet d'évacuation et de traitement des eaux usées au sud de la province de Thai Nguyên (Nord).

>>Aide sud-coréenne pour le traitement des eaux usées à An Giang
 

Signature d'une con​vention ​de consultation et de fourniture de services et d'équipements pour le projet de traitement des eaux usées à Thai Nguyên.
Photo: Lan Anh/VNA/CVN


Ce projet représente un investissement total de 439 milliards dôngs, soit l'équivalent de 18,8 millions d’euros.

Une convention de consultation et de fourniture de services et d'équipements pour ce projet vient d’être signée le 1er décembre entre l'entrepreneur belge Sodraep et l’Eurl d’évacuation des eaux et de développement des infrastructures urbaines de Thai Nguyên, en présence de Mme l'ambassadeur de Belgique, Jehanne Roccas, des représentants des ministères vietnamiens de la Construction, du Plan et de l’Investissement, et des Ressources naturelles et de l’Environnement, ainsi que d'autres administrations locales concernées.

Ce projet, qui sera mis en œuvre pendant cinq ans, a pour objet de rénover et de construire des égouts, des stations de pompage et de traitement des eaux usées afin de réduire la pollution, ainsi que de protéger la qualité de l'eau des nappes phréatiques. Son but est de traiter les eaux usées de 85 % de la population de la ville de Thai Nguyên d'ici à 2020.

Avant la cérémonie de signature, Mme l'ambassadeur de Belgique a rencontré avec des dirigeants provinciaux pour étudier la situation socioéconomique de cette localité, ainsi que ses potentiels en termes d'attrait de l'investissement.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.