18/06/2017 15:02
Des marins disparus dans la collision survenue tôt samedi matin 17 juin au Japon d'un destroyer américain avec un cargo ont été retrouvés morts dans le bâtiment militaire endommagé, a annoncé dimanche 18 juin la Marine américaine, sans en spécifier le nombre.

>>Collision au Japon : recherche des marins américains disparus
 

Un caméraman filme dans le port de Tokyo, le 18 mai 2017, un destroyer américain entré en collision avec un cargo. Photo : AFP/VNA/CVN 


Sept membres de l'équipage de l'USS Fitzgerald étaient portés disparus depuis plus de 24 heures, après une collision nocturne au large de la côte pacifique du Japon avec un porte-conteneur philippin beaucoup plus massif, qui a fortement endommagé le navire américain et provoqué une entrée d'eau.

"Un certain nombre de marins disparus dans la collision entre l'USS Fitzgerald et un navire marchand ont été retrouvés", a déclaré la 7e Flotte américaine dans un bref communiqué. "Au fur et à mesure que les équipes de secours ont eu accès aux espaces endommagés par la collision (...), les marins disparus ont été repérés dans les compartiments de couchage inondés", poursuit le texte. "Ils sont actuellement transférés à l'Hôpital naval de Yokosuka (Centre-Est), où ils seront identifiés". "Les marins ont été découverts décédés par des plongeurs", avait déclaré séparément le commandement des forces navales sur son compte Twitter.

L'Armée américaine n'a pas précisé si les sept disparus avaient tous été retrouvés et ses forces navales au Japon n'avaient pu être contactées dans l'immédiat dimanche 18 juin pour plus de précisions. Le vice-amiral Joseph Aucoin, commandant de la 7e Flotte, devait parler à la presse plus tard dans la journée, à Yokosuka, port d'attache du navire situé au Sud-Ouest de Tokyo.

Trafic maritime intense

 

Le destoyer américain USS Fitzgerald endommagé après une collision de retour au port de Yokosuka, au Japon, le 17 juin 2017. Photo : AFP/VNA/CVN 


Avions, hélicoptères et navires ont sillonné la zone jusque dans la nuit du 17 juin au 18 juin tandis que les marins écopaient à bord et recherchaient leurs camarades.

Le destroyer de 154 m de long, dont une salle de machines avait été envahie par les eaux, avait mis quelque 16 heures à rentrer péniblement au port samedi 17 juin en fin d'après-midi. C'est là que des plongeurs s'étaient immédiatement mis au travail pour l'inspecter et rechercher les disparus.

"Nous informons actuellement les familles et leur apportons le soutien dont elles ont besoin en ces moments difficiles", a déclaré la Marine américaine. "Les noms des marins seront diffusés lorsque leurs proches auront été informés".

"Pensées et prières avec les marins du USS Fitzgerald et leurs familles. Merci à nos alliés japonais pour leur aide", avait tweeté samedi 17 juin pour sa part le président des 
États-Unis, Donald Trump.

Plusieurs collisions se sont produites ces cinq dernières années dans cette zone de trafic maritime intense, a rapporté le quotidien japonais Asahi dimanche 18 juin.

Les gardes-côtes japonais mènent l'enquête, au cours de laquelle ils devront notamment interroger l'équipage philippin du cargo, bien que l'Armée américaine ait compétence en priorité dans les accidents impliquant du personnel militaire.

Lancé au milieu des années 1990 et jaugeant quelque 9.000 tonnes à pleine charge, l'USS Fitzgerald dépend de la base de Yokosuka et opère dans le Pacifique ainsi qu'en mer du Japon. Il avait été déployé pendant la guerre en Irak en 2003.

Le cargo ACX Crystal, de 222 m de long, est sous pavillon philippin mais recensé comme appartenant au géant maritime japonais NYK Line. Aucun de ses 20 hommes n'a été blessé. "Nous allons coopérer pleinement avec les autorités qui enquêtent sur cette affaire", avait dit samedi 17 juin à l'AFP un porte-parole de la compagnie de transport maritime.

AFP/VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Huê, la splendide cité royale du Vietnam Huê (province centrale de Thua Thiên-Huê) est considérée comme le cœur du patrimoine culturel national. Alanguie au bord de la rivière Huong (rivière des Parfums), la ville est une belle indolente à l’histoire ancienne.