11/05/2015 11:52
Vingt-huit personnes ont été tuées, dont trois kamikazes, et plus 28 autres personnes ont été blessées dimanche 10 mai dans des attentats à la bombe et des affrontements avec les combattants de l'État islamique (EI) à travers l'Irak, alors que des hommes armés ont enlevé neuf personnes dans l'Est du pays, selon des sources sécuritaires.
>>L'État islamique gagne du terrain dans la plus grande raffinerie de pétrole d'Irak

Dans la province occidentale d'Anbar, ont éclaté de violents affrontements opposant les forces de sécurité irakiennes et les milices alliées connues sous le nom de Hachd Chaabi, ou Mobilisation populaire, aux combattants de l'EI au sud de la ville de Falloujah, à environ 50 km à l'Ouest de la capitale irakienne Bagdad, a indiqué une source en charge de la sécurité provinciale, sous couvert de l'anonymat.

Des volontaires sunnites de la province irakienne d'Al Anbar intégrés dans les Unités de mobilisation populaire, une force paramilitaire à majorité chiite en guerre contre les extrêmistes sunnites du groupe État islamique (EI).
Photo : AFP/VNA/CVN

Au cours des affrontements, trois kamikazes ont fait exploser les véhicules piégés qu'ils conduisaient près des troupes, faisant au moins 10 morts et huit blessés dans les rangs des forces de sécurité et des miliciens, a précisé la source.

Parallèlement, des avions de combat de la coalition dirigée par les États-Unis ont apporté un soutien aérien aux forces gouvernementales sur le champ de bataille près de Falloujah, tuant au moins sept djihadistes de l'EI en blessant onze autres, a ajouté la source, sans fournir plus de détails.

Dans la province de Salaheddine, les forces de sécurité irakiennes et les milices alliées ont repris deux villages aux mains des combattants de l'EI sur la rive occidentale du Tigre, au Nord de Tikrit, capitale provinciale, à environ 170 km au nord de Bagdad, tuant au moins trois djihadistes et détruisant deux de leurs véhicules, a indiqué une source proche du commandement provincial des opérations, sous couvert d'anonymat.

Par ailleurs, une voiture piégée a explosé à Tarmiyah, à environ 40 km au Nord de Bagdad, tuant un civil et en blessant cinq autres, alors qu'un civil a trouvé la mort et quatre autres ont été blessés dans un attentat à la voiture piégée survenu à Taji, à environ 20 km au Nord de Bagdad, a appris d'une source du ministère de l'Intérieur, qui a conservé son anonymat.

Dans la province orientale de Diyala, des hommes armés portant des uniformes militaires ont enlevé huit personnes dans un village près de la ville de Wajihiyah, au Nord de Baqouba, capitale de la province, à environ 65 km au nord-est de Bagdad, a révélé une source chargée de la sécurité provinciale.

Par ailleurs, un autre civil a été enlevé par des hommes armés non identifiés près de sa maison à Wajihiyah, a ajouté la source.

Les tensions sectaires accompagnées de violence s'aggravent entre sunnites et chiites ces derniers temps dans la province instable de Diyala, les deux communautés commettant des assassinats de représailles.

La situation en matière de sécurité en Irak s'est considérablement détériorée depuis le début des affrontements sanglants en juin dernier entre les forces de sécurité irakiennes et les djihadistes de l'EI.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

L’île de Phu Quôc, une destination incontournable L’été est la saison idéale pour découvrir Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), appelée par plusieurs touristes «le paradis de l'Asie» ou encore «l’émeraude de l'Asie».