07/07/2017 23:03
L’Université Hoa Sen organise du 7 au 8 juillet à son siège (8, rue Nguyên Van Trang, Hô Chi Minh-Ville), en collaboration avec le Réseau universitaire international du Vietnam (iVANet) et le Centre de soutien aux start-up des jeunes de Hô Chi Minh-Ville (BSSC), un séminaire international sur le thème «Innovation et start-up»
>>Nouvel espace d’assistance aux projets de start-up à Hanoï
>>Créer votre start-up, entre avantages et difficultés

Luu Tiên Hiêp, recteur et président du conseil d’administration de l’Université Hoa Sen lors de la cérémonie d’ouverture du colloque. 

Le colloque "Innovation et start-up" est considéré comme un lieu de rencontre pour les universitaires, les chercheurs, les investisseurs et les start-up vietnamiennes et étrangères, mais aussi de partage des idées et des expériences pour planifier avec succès un projet de start-up. En plus, les débats ont également porté sur la façon de construire un écosystème de start-up pour soutenir et promouvoir les activités créatives et le démarrage d’une entreprise.

Prenant la parole lors de la cérémonie d’ouverture, le professeur associé Luu Tiên Hiêp, recteur et président du conseil d’administration de l’Université Hoa Sen, a déclaré : «Aujourd'hui, le concept de start-up est devenu un terme très populaire. L’esprit de start-up est de plus en plus répandu, en particulier chez les jeunes et les étudiants».

De nombreux orateurs et investisseurs ont été invités à partager leurs opinions sur les facteurs les plus importants lors du choix des projets de start-up et les façons de développer des entreprises durables.

Par ailleurs, ce colloque a aussi vu la présence de représentants des organismes d’État, venus parler des politiques et des activités pour soutenir les start-up nouvellement créées.

Sans innovation, point de start-up

Le Dr Troy D’Ambrosio, PDG de Lassonde Entrepreneur Institute (États-Unis), assistant de l’université UTAH, est intervenu sur le développement de l’écosystème de start-up à l’université.

Lors du séminaire, la plupart des experts vietnamiens et étrangers se sont entendus sur une approche : les start-up doivent se fonder sur une nouvelle technologie ou créer un nouveau modèle d’affaires ou encore établir un nouveau segment de marché. Cela signifie qu’il faut créer une différence non seulement dans le pays mais avec toutes les entreprises du monde entier. Donc, la question fondamentale de l’esprit de start-up réside dans les éléments créatifs. Le manque d’éléments innovants ne permettra pas d’adhérer au concept de start-up.

Dans le cadre du séminaire, BSSC et l’université Hoa Sen ont également présenté leur stratégie et les activités à venir pour équiper les compétences et l’esprit d’entrepreneur innovant pour les étudiants. Plus précisément, l’université Hoa Sen réservera tout le 10e étage du campus de Nguyên Van Trang pour un espace de création, un lieu en faveur des étudiants, des professeurs qui ont la possibilité de collaborer, de travailler ensemble pour créer de nouveaux services commercialisables.
 
Texte et photos : Trung Khánh/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Ha Long, le dragon alangui a bien pris son envol Ces dernières années, la province de Quang Ninh (Nord) a obtenu de bons résultats dans le développement de ses infrastructures, notamment les complexes de villégiature et de loisirs. En la matière, la ville de Ha Long fait figure d’exemple.