16/01/2016 14:15
Hô Chi Minh-Ville est la capitale économique du pays, mais aussi un grand pôle touristique. Les chiffres l’attestent, puisque 70% des touristes étrangers viennent la découvrir durant leur séjour au Vietnam. Certains sites sont incontournables. Sélection.

>>La rue florale Nguyên Huê au Têt du Singe

Le marché Bên Thành 

 

Photo : Thanh Vu/VNA/CVN


Le marché Bên Thành est situé au cœur du 1er arrondissement. Sa construction a débuté en 1912 et s'est achevée en mars 1914. Il a fait l'objet d'une restauration en 1985. Mais la surface du marché et la tour de l’horloge ont toutefois gardé leur aspect d’antan. L'image du marché est souvent utilisée comme symbole de la ville.

La cathédrale Notre-Dame
 

Photo : Net/CVN


Cet ouvrage a été bâti par l’administration coloniale française et inauguré le 11 avril 1880. Il est situé place de La Commune de Paris, au cœur du 1er arrondissement. Cette cathédrale, conçue par l’architecte J. Bourad, est de style romano-gothique. Les matériaux de construction et d’ornement ont été acheminés depuis la France. Elle fait figure de chef-d’œuvre de l’architecture urbaine de Sài Gon.

Musée des vestiges de guerre
 

Photo : CTV/CVN


Situé au 28, rue Vo Van Tân, dans le 3e arrondissement, ce musée a été créé en septembre 1975. Dans un premier temps, il était la Maison d’exposition des crimes de guerre  et de résistance contre les Américains. Ce musée expose de nombreux objets historiques comme des avions, des canons, des tanks, des guillotines et deux compartiments de «cages à tigre», construits exactement comme ceux de la prison de Côn Dao. Il présente aussi des images et souvenirs de la guerre à la frontière Sud-Ouest, de celle pour protéger la frontière Nord, et de l’archipel Truong Sa (Spratly)... À l’extérieur, le musée possède des espaces d'exposition d'objets culturels et de marionnettes sur l’eau. Le musée attire beaucoup de visiteurs étrangers.

Le Palais Thông Nhât

Auparavant, ce bâtiment était le Palais Norodom, construit en 1873. En 1954, le président du régime fantoche Ngô Dinh Diêm l’a choisi pour y installer son palais présidentiel. Fin 1962, il a été reconstruit et nommé Palais de l’Indépendance (Dinh Dôc Lâp).
 

Photo : CTV/CVN


Il est désormais doté de cinq étages et 100 chambres. Chacune étant décorée avec un style différent, elles s'étendent sur une superficie de 4.500 m², sur un vaste terrain de 120.000 m². Le 30 avril 1975, les tanks de l’Armée de libération sont entrés dans le Palais de l’Indépendance, marquant la fin du régime fantoche de Sài Gon. Après la libération, la résidence est devenue un lieu de travail  de l’administration militaire de la ville. En décembre 1975, le bâtiment a accueilli la conférence consultative pour la Réunification du pays. Aujourd'hui, le Palais Dôc Lâp (Indépendance) est renommé Palais Thông Nhât (Réunification).

La zone de loisirs de Suôi Tiên
 

Photo : Net/CVN


Située dans l’arrondissement de Thu Duc sur une superficie de 20 ha, Suôi Tiên est l'une des zones de loisirs les plus populaires pour les habitants de Hô Chi Minh-Ville. Cet endroit a été construit en s'inspirant des animaux sacrés des légendes vietnamiennes : Dragon, Licorne, Tortue, et Phénix. Un aquarium souterrain expose plus de 500 espèces maritimes multicolores, ainsi que des ouvrages sur l’histoire du Vietnam. Enfin, Suôi Tiên est connue pour ses nombreuses attractions : piscine à vagues, toboggan à eau, films en 4D, etc.

La zone écotouristique de Vàm Sat-Cân Gio
 

Photo : Net/CVN


Située à une cinquantaine de kilomètres de Hô Chi Minh-Ville, la zone écotouristique des mangroves de Cân Gio fait partie de la Réserve de biosphère de la mangrove du même nom et s'étend sur une superficie de plus de 75.000 ha. Il s’agit de la première mangrove du Vietnam reconnue par l’UNESCO Réserve de biosphère mondiale. Couvrant environ 2.000 ha et située dans la commune Ly Nhon, Vàm Sat est une zone écotouristique au coeur de la mangrove. Elle est entourée par quatre rivières : Dinh Bà, Lo Rèn, Gôc Tre et Vàm Sat. Elle est dotée d'une réserve ornithologique de 100 ha, avec beaucoup d’espèces rares d'oiseaux, et d'un marais (Dâm Doi) abritant une centaine de chauve-souris.

À côté de la source thermale Binh Châu, Vàm Sat vient d’être reconnue par l’Organisation mondiale du tourisme zone écotouristique durable. Pour se rendre à Vàm Sat, il faut prendre deux bacs : Binh Khanh et Dân Xây. La route est en bon état.
 

Photo : CTV/CVN

Les tunnels de Cu Chi

Situés dans la commune de Phu My Hung, district de Cu Chi, à 70 km du centre de Hô Chi Minh-Ville, les tunnels de Cu Chi s’étirent sur 250 km. Il s'agit d'un réseau de galeries souterraines qui ne faisait au départ que 17 km. Construits sur trois niveaux, dont le troisième d’une profondeur de 8-10 m, les tunnels de Cu Chi  étaient utilisés par les combattants vietnamiens en tant que caches durant les combats, de voies de communication, d'approvisionnement, de réserves de nourriture, d'armurerie et de véritables quartiers où ils vivaient dans des conditions effroyables. Les premiers boyaux ont été creusés pendant la Résistance contre les Français (1948). Cu Chi, surnommé «berceau de la guerre des tunnels», s’est vu décerner le titre de «citadelle d’airain».

CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï