08/09/2015 11:50
Hillary Clinton a déclaré le 7 septembre que la controverse autour de son utilisation d'un système de messagerie privée lorsqu'elle était secrétaire d'État américaine n'a pas affecté sa campagne.
>>En défendant les sans-papiers, Hillary Clinton veut séduire les hispaniques


"C'est une distraction, bien entendu", a déclaré Mme Clinton dans une interview avec l'Associated Press (AP) lors d'une campagne de la Journée du travail dans l'État de l'Iowa. "Mais cela n'a pas du tout affecté le programme de notre campagne, ni les efforts que nous faisons pour nous organiser ici dans l'Iowa et ailleurs dans le pays."

Le camp Clinton ne parvenant pas à mettre fin à la controverse autour de l'usage exclusif de Mme Clinton d'un compte et d'un serveur de messagerie privés de 2009 à 2013, deux sondages de NBC News/Marist publiés dimanche 6 septembre ont révélé que la cote de préférence de Mme Clinton parmi les électeurs a diminué dans les États clés du vote anticipé.

Le secrétaire d'État américaine Hillary Clinton. Photo : AFP/VNA/CVN

Selon les sondages, Mme Clinton a une avance de neuf points dans le New Hampshire face au sénateur du Vermont, Bernie Sanders, et son avance sur M. Sanders dans l'Iowa est passée de 24 points en juillet à 11 points aujourd'hui.

Un sondage Gallup publié le 4 septembre a également montré que la côte de popularité de Mme Clinton n'a jamais été aussi basse

Pourtant, Mme Clinton a minimisé les retombées de l'affaire des emails, qui pèse énormément sur la perception de sa loyauté et de son honnêteté parmi les électeurs.

"Je suis toujours confiante concernant l'organisation et le message que ma campagne présente," a déclaré le 7 septembre Mme Clinton.

Parallèlement, pour la deuxième fois en quatre jours, Mme Clinton a déclaré qu'elle n'a pas besoin de présenter des excuses pour son usage exclusif d'un système de messagerie privé.

"Ce que j'ai fait a été autorisé par le Département d'État. Le Département d'État a confirmé cela," a-t-elle confié.

Comme elle l'a indiqué dans son entrevue avec MSNBC le 4 septembre, Mme Clinton a rappelé qu'elle n'avait jamais échangé d'information jugée classifiée via le système de messagerie privé, mais a également reconnu que cela aurait été un "meilleur choix" si elle avait utilisé deux comptes de messagerie distincts.

Lors d'une conférence de presse en mars, Mme Clinton avait déclaré avoir échangé environ 60.000 emails à partir de son compte de messagerie privé lors de son service dans l'administration Obama, parmi lesquels environ la moitié était personnels et ont donc été supprimés. Le camp Clinton a remis l'autre moitié, 30.000 emails au total, au Département d'État l'année dernière.

La controverse autour des emails de Mme Clinton a été révélée au public début août après que l'inspecteur général de la communauté du renseignement américaine a révélé que deux des milliers de courriers électroniques détenus par Mme Clinton contenaient des informations hautement classifiées.

"Il y a toujours eu débat entre les différents organismes pour savoir quelles choses doivent être (marquées classifiées) de manière rétroactive," a fait savoir Mme Clinton le 7 septembre. "Mais à l'époque, il n'y en avait pas. Je vais donc continuer à répondre aux questions et à fournir les faits pour que les gens puissent mieux comprendre ce qui est arrivé."

 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.